Accueil

Accueil

Le mode d’emploi numérique dans tous les camions ?



IAA 2014 : le mode d’emploi virtuel est une réalité pour les camions !

"Bonjour monsieur le concessionnaire. Le camion que vous me confiez, offre des possibilités intéressantes et multiples, cependant mon métier de conducteur consiste avant tout à déplacer de la marchandise et je redoute d’être dans l’obligation de rechercher, de découvrir, d’absorber toutes les subtilités que contient le manuel qui accompagne la livraison de ce véhicule industriel. Un bouquin qui, d’ailleurs, contient plus d’alertes et de mises en garde que de conseils concrets. Je savais déjà qu’il était interdit de mettre le feu à mon camion lorsqu’il serait en panne ou que le revêtement plastique qui protège ma couchette avant la première utilisation, devait être déposé dans la poubelle jaune (ou bleue, je ne sais plus) réservée à cette matière".

Quelques constructeurs proposent encore uniquement ce « manuel utilisateur » papier, auquel s’ajoute certes, une mise en main quasiment personnalisée, souvent très rapide, mais est-ce suffisant ? D’autres constructeurs, qui ont malgré tout conservé la mise en main, remplacent le papier par une consultation sur un site Internet ou une application chargée sur Smartphone (et tablette). D’autres ont simplement "chargé" le mode d’emploi dans l’ordinateur de bord. À la rédaction, nous avons hésité à poser cette question qui semblait a priori anodine. Les choix en la matière sont très différents et méritent que l’on s’y intéresse. En fait, il suffisait d’imaginer le désarroi d’un conducteur en difficulté à 5 h du matin qui découvre que le fameux bouquin a disparu pour se décider.

Messieurs les constructeurs, comment répondez-vous, par exemple, aux questions suivantes : "l’Eco-Roll, il se met en marche tout seul ? Il s’arrête tout seul, et, si je dois l’activer, je fais comment ? "

Les constructeurs nous ont répondu et les modèles les plus récents ne sont pas forcément les mieux lotis dans ce domaine. Voyez plutôt le reportage vidéo ou, continuez à lire si vous le souhaitez.

Voir la suite

Les énergies alternatives pour aujourd’hui ou pour demain ?



IAA 2014 : constructeurs VI, la politique de l’alternative

Avant de parler de développement durable et d’une belle volonté de tous d’aller vers des énergies dites -plus propres - que l’énergie fossile actuellement utilisée, plusieurs paramètres d’importance sont à considérer : hormis l’investissement en recherche et en développement que nécessite un véhicule, il faut se poser la question de la praticité, de la fiabilité et du coût de ces nouveaux véhicules.

Le second paramètre après une réelle efficience de ces systèmes est la politique environnementale de chaque pays. La Suède, par exemple, a fait le choix de mettre en avant ces technologies, les agglomérations et les entreprises optent donc plus facilement pour ces nouvelles énergies aidées par un contexte plus propice : réductions fiscales notables et plus de stations GNL notamment..

Chaque constructeur interrogé se positionne d’abord selon la stratégie choisie par sa marque sur le sujet, d’aucun se positionne timidement, simplement pour être présent, et préfère capitaliser sur des segments actuellement plus prometteurs, d’autres ont fait un choix assumé d’avancer vers ces énergies alternatives et accompagnent intégralement leurs clients, voyons plutôt cela, à vrai dire, sans illusion aucune, c’est un bon début ☺

Catherine GODELOUP pour TRUCKEDITIONS

Voir la suite

Eco-Roll, I-Roll, Efficient-Roll ou Optiroll : les constructeurs sortent le grand jeu !



IAA 2014 : les 7 constructeurs jouent à la roulette !

Jouer à la roulette pour un chauffeur était, non pas de tenter de gagner de l’argent dans un casino, mais était destiné précisément, à lui faire gagner du temps. Il s’agissait d’une manœuvre qui consistait tout simplement à passer au point mort dans certaines descentes. Très efficace, elle était cependant très dangereuse, puisqu’avec les boîtes non synchronisées, on risquait fort, en cas de danger, de ne plus pouvoir engager un rapport pour tenter de ralentir un véhicule emballé.
Les freins de l’époque devenaient alors totalement inefficaces à cause de la surchauffe des garnitures. (Baisse d’efficacité du frottement, liée à l’échauffement des garnitures, de plus, le gaz généré par la combustion, s’interposait entre les garnitures et l’intérieur du tambour, c’est ce que l’on appelait le Fading).

Et voilà que nos amis constructeurs nous incitent et nous permettent de faire de la roulette… Et bien non ! Pas du tout ! Il s’agit de tout autre chose. D’abord le rapport reste constamment engagé et la mise "en roue libre" se fait uniquement au niveau de l’embrayage "ouvert " qui désaccouple momentanément le moteur et la boîte de vitesse.

Sécurité supplémentaire : au-delà de la vitesse de déplacement autorisée, l’embrayage se ferme automatiquement et, de nouveau, accouple moteur et boîte. Cette technique nommée Eco-Roll par les uns, I-Roll, Efficient-Roll ou Optiroll par certains autres, permet de mieux exploiter l’énergie cinétique en toute sécurité.

Ce système, associé à une boîte automatisée, gère seul les distances de mise en "roue libre" sous la surveillance du conducteur qui peut intervenir quand il le souhaite.
Voyons ce que nous disent les constructeurs au salon IAA 2014, quant à l’équipement, de série ou en option, de ce système sur leurs véhicules.

Voir la suite

Les boîtes automatisées définitivement adoptées en 2014 ?



IAA 2014 : une démocratisation vers l’automatisation des transmissions

On s’attendait depuis quelques temps à la généralisation de la boîte robotisée sur les camions route. Par contre, son adoption par les camions de chantier semblait moins évidente et, de fait, il existe quelques différences dans le nombre de véhicules équipés, vendus par les différents constructeurs.

Voir la suite

Les constructeurs de VI dénoncent le contexte économique



IAA 2014 : MARCHE VI 2014 versus 2015

Conditionné par un passage à Euro 6 et un contexte économique peu stimulant, 2014 n’est pas sans rappeler les années 2009-2010, la grande frilosité des investisseurs et une baisse significative de l’activité dans des domaines clés, le BTP entre autres, occasionne une grande morosité du marché du VI ; les constructeurs, ici réunis, le constatent et le dénoncent tout en entrevoyant une perspective plus ascendante pour 2015, il semble d’après leurs observations que le creux de la vague soit passé, reste à surfer sur les rebonds du marché liés également au contexte politique international difficile… Il est notable et sensible que l’ADN et la culture de chaque marque aident les constructeurs interviewés à appréhender ce sujet avec plus ou moins de calme et de philosophie…

Catherine GODELOUP pour TRUCKEDITIONS

Voir la suite

Les constructeurs de VI vous aident à mieux conduire



IAA 2014 : assistant virtuel pour économiser du carburant

Encore une fois le monde du poids lourd est précurseur : le camion donne des conseils à son conducteur afin d’économiser du carburant.

Pour informer et permettre au conducteur d’obtenir des résultats de consommation de carburant excellents et permanents, il faudrait que celui-ci bénéficie de la présence continue d’un moniteur spécialisé. Impossible, évidemment !

Il s’agirait pourtant de la seule solution vraiment efficace : un compagnon de voyage qui obligerait le conducteur à maintenir une attention soutenue et permanente. Impossible ? Non ! Ce moniteur existe réellement !

Les constructeurs proposent désormais un assistant virtuel qui prodigue des conseils en fonction des situations rencontrées. Les assistants virtuels proposés par les fabricants de camions, ont des compétences différentes les uns par rapport aux autres. Certains sont installés à bord à la livraison du véhicule (de série) d’autres font l’objet d’un carton d’invitation (en option). Nous avons demandé aux 7 constructeurs de nous présenter leurs assistants experts.

Voir la suite