Truckeditions.com : le Mag, Actualités & Vidéos du TRM
S'abonner
EN FR

Le Grand défi Consommation : Scania R590 V8

Partager :

Seulement 3 marches pour accéder au paradis du V8

Depuis plus de 50 ans, qui entend « V8 » s’imagine LE camion Scania vrombissant, luxueux et aussi gourmand que sonore avec son moteur mythique pour étendard de « King of The Road »… Pour les aficionados, c’est LA légende personnifiée de la route.

Dans la réalité, c’est bien un Must-Have que tout conducteur professionnel consciencieux souhaiterait piloter au quotidien et le constructeur suédois l’a bien intégré à sa communication, en complément de ce capital image haut de gamme, reconnu par le métier aussi pour sa puissance et ses atouts techniques connectés à notre présent et aux besoins des transporteurs.
Le constructeur nous ramène donc très vite sur le bitume et ses contraintes en faisant montre depuis de nombreuses années d’une grande volonté d’intégrer dans l’évolution technologique des véhicules qu’il conçoit, toutes les réalités environnementales auxquelles nous sommes confrontés*.

Pour en revenir au légendaire V8 de Scania, synonyme de performance et de puissance, il ne déroge pas à la règle et dorénavant ce V8 suédois peut aussi fonctionner avec du xTL/HVO et du biodiesel pour sa version de 590 ch.

Dans ce nouveau Grand Défi Consommation, nous avons testé la motorisation thermique avec du gazole, pour laquelle Scania annonce jusqu’à 6% d’économie de carburant**.

Voyons dans le reportage ce que ce fameux V8 a dans le ventre, sur notre circuit vallonné entre la Normandie et la Bretagne. Pour ce faire, nous sommes bien accompagnés, comme à notre habitude, par Jean-François Marie et Vincent Mahé, qui vont nous donner toutes leurs impressions tout au long du parcours de ce LGDC.

Infographie-Scania-R590-V8

Description intérieur-extérieur de la cabine Scania R, robuste et confortable

Le design extérieur est qualitatif avec un rendu aluminium sur beaucoup de détails, la forme spécifique de l’échappement du V8, et une caisse à la fois massive et élégante. La couleur bleue est normalement très consensuelle, elle plaît au plus grand nombre, mais son côté « ciel acidulé » lui donne un peu plus de peps et d’impertinence, et si en plus, on y ajoutait une semi frigorifique, on serait dans le thème chromatique à 200%.
L’accès à la cabine se fait avec 3 marches seulement, ce qui est plutôt plus agréable et pourrait aussi être adapté à des missions de distribution avec cet accès facilité au poste de conduite. Nous sommes donc dans une cabine avec un léger tunnel moteur, notons que Vincent qui mesure 1,83 m peut évoluer sans souci majeur.
Une fois à bord, on profite d’un environnement bien connu, sobre et luxueux dans des tonalités de gris, avec une sellerie cuir ornée de surpiqûres rouges caractéristiques de la signalétique V8 omniprésente, les rangements sont partout, il est facile de se projeter dans des missions longue-distance avec une telle cabine (table pliante, réfrigérateur, siège passager pivotant et inclinable).

Ressenti du conducteur :
“Ce tracteur Scania a toutes les caractéristiques qui font l’identité des cabines de la marque, en tous points conforme au niveau détails et finitions.
Ce modèle R a aussi un plus, selon moi, avec seulement 3 marches pour se hisser au poste de conduite au lieu de 4 pour les cabines S, ce point donne plus de polyvalence dans le type de transport envisagé, avec notamment la possibilité de plus d’arrêts (montées et descentes répétées sans souci) pour ce camion plutôt en général destiné à des missions nécessitant d’abord de la puissance (exemple : grumier, etc)
.”

Scania-R590-V8-fonctionnalites-intelligentes
Scania-R590-V8-Le-parcours-du-LGDC

Au volant du Scania R590 V8, la G33 nous emporte…

Au démarrage du véhicule, le son du moteur V8 fait largement sourire nos deux protagonistes « Ça chante ! », comme dit Jean-François.
Et pour cause, la chaîne cinématique se compose d’un moteur V8 (16 litres) de 590 ch relié la nouvelle boîte de vitesses G33, exploitable avec un moteur qui développe jusqu’à 3300 Newtons de couple. 
Cette nouvelle boîte de vitesses, sur le marché depuis 2020, se caractérise par plusieurs points : des changements de vitesses plus fluides grâce à la commande d’embrayage entièrement automatisée de l’Opticruise et de nouvelles technologies combinées qui gèrent le volume d’huile et la fonction de pulvérisation du fluide pour optimiser la lubrification des engrenages et la réduction des pertes internes dues aux frictions. De plus, cette boîte est plus compacte et pèse 60 kg de moins par rapport à la version précédente de BV.

En outre, les V8 nouvelle génération jumelés à la BV G33, offrent un gap de 10 ch complémentaires (fonction Overdrive) très intéressant pour qui saura en tirer le meilleur parti. Pouvant supporter un couple maxi de 3300 N, cette BV de 12 rapports est en effet de conception nouvelle et c’est, semble-t-il, la bonne surprise de cet essai.

Le moteur, tout au long du parcours, joue via sa BV G33 et la fonction automatisée de l’Opticruise avec l’Overdrive (rapport surmultiplié) et l’Eco-roll en fonction de la topographie de la route afin de rationaliser au mieux la conso, c’est très fluide.

Ressenti du conducteur :
« Après l’analyse de la fiche technique de ce véhicule, le rapport de pont de 2.59 proposé m’a d’abord surpris, puisque jusqu’à présent, et de façon générale, la tendance s’oriente vers des ratios plus longs, l’objectif étant d’avoir un régime moteur oscillant entre 900-1100
tr sur le rapport le plus haut.
Au vu du profil de notre véhicule, avoir un rapport de pont de 2.59 entraîné par un moteur V8 développant 3050 Nm devait certainement révéler un avantage que je n’avais pas identifié de prime abord. 

La valeur ajoutée de cette chaîne cinématique est bien la nouvelle boîte de vitesses automatisée G33, sa différence est la fonction « OD » (pour OverDrive, affichage au tableau de bord) sur le 12ème rapport uniquement.
L’objectif est, dès lors que l’ensemble des éléments sont rassemblés (environnement, topographie) que l’option « OD » s’active et fait que la 12ème devient 12ème Grande, ce qui permet au moteur V8 d’être exploité à 900 tr/mn à 85 KM/H aussi bien au pied qu’au régulateur de vitesse. Les 3050 Newtons bien présents sont alors utilisés rationnellement, et les puristes retrouveront le son bien connu du V8.

Cette BV donne également au conducteur la possibilité de solliciter l’Ecoroll très actif en complément de l’OD, ce qui permet très vite et en fonction de l’itinéraire emprunté d’obtenir des résultats intéressants de consommation.
Je dois avouer que je me suis fait particulièrement plaisir à conduire ce véhicule en utilisant ces deux options. Ce camion à la chaîne cinématique si particulière va permettre à la marque de se différencier de par son utilisation, ses performances en vitesse commerciale et surtout ses performances de consommation. »

Les résultats du LGDC Scania R590 V8 :

Si la promesse de Scania est d’obtenir une réduction supplémentaire de la consommation de carburant sans faire de compromis sur la puissance, on peut dire que les résultats sont au rendez-vous sur notre circuit du LGDC, avec une consommation totale pour ce V8 de 590 ch de 29 litres aux 100 kms de plein à plein et de 28,41 litres aux 100 kms donnés par l’ordinateur de bord Scania : on s’aligne quasiment sur les résultats de l’ensemble des moteurs 6 Cylindres en ligne de 13 L déjà testés auparavant sur notre circuit (pour memo, tous sont positionnés entre 28,20l/100KM et 29,60l/100km***). L’intérêt de ce LGDC était de comprendre comment la marque au griffon apporterait des performances avec un V8 en vitesse commerciale tout en obtenant des résultats de consommations compétitifs.

La G33 a clairement fait la différence, exploitable de façon simple en fonction du dosage de l’accélérateur. Son fonctionnement optimisé (étagement et souplesse) la met en bonne place face à ses concurrentes, on pense notamment à la boîte I-SHIFT, qui joue clairement avec le double embrayage et est un étalon en la matière.

CGM pour Truckeditions – février 2022

Le mot du partenaire :

Réduisiez vos coûts avec Continental

Continental, manufacturier de pneumatiques premium et équipementier automobile développe des produits, services et solutions pour une mobilité plus sûre, plus propre et plus intelligente.
Continental, acteur majeur du monde du transport, propose à travers ses différentes gammes de pneumatiques poids lourd, des pneumatiques, neufs et rechapés, adaptés à chaque utilisation – pour le transport de marchandises, de voyageurs et les métiers de la construction.

Partenaire incontournable des sociétés de transport, nous accompagnons les professionnels au travers d’une gamme de pneumatiques, de services et d’offres de solutions digitales. Nous travaillons sur l’optimisation du poste pneumatique et de ses influences sur les coûts d’exploitations.

Réduisiez vos coûts avec Continental

* Pour rappel, Scania s’est investi dans une offre de motorisations alternatives au gazole qui répond aux requêtes particulières de ses clients (GNV, biocarburants, motorisations hybrides-électriques et électriques proposées dans une large gamme avec des autonomies en constante évolution ou encore hydrogène à venir). Scania s’est aussi engagé*, comme certains grands acteurs industriels, à la décarbonation massive de ses activités de 50% d’ici à 2025, ainsi qu’à la réduction des émissions des véhicules sortant de ses usines de 20 % au cours de la même période, pour in fine, réaliser dans le monde 30% de ventes zéro émission d’ici 2030 et plus de 90 % de ventes zéro émission d’ici 2040*, vaste challenge… Scania a d’ailleurs signé le premier protocole d’accord mondial zéro émission pour les véhicules lourds et les bus.

**Comparaison entre un 580 ch/BV GRSO/rapport de pont de 3,08 et un 590 ch/BV G33CM/ rapport de pont de 2,59.

***Les résultats du LGDC saison 2 :
Scania R590 V8 4×2 (rapport de pont 2,59) 28,41 l/100km
Volvo FH I-SAVE 460 4X2 Euro6D (rapport de pont 2,31) 28,20 l/100km
MAN TGX 18.510 4×2 BLS Euro 6D (rapport de pont 2,31) 29,60l/100km
IVECO Stralis NP 460 GNL (rapport de pont 3,70) 30,2 kg/100km
Actros 5 – 1851 LS 4X2 Euro6 (rapport de pont 2,41) 29,54l/100km

Plus d’infos sur le V8 SCANIA

Réalisation du reportage video Truckeditions : Vincent MAHE – Pilote d’essais Le Grand Défi Consommation : Jean-François MARIE – Digital Manager Catherine MAHE GODELOUP – Musique Motion Array : Nick Trevisick – Initial Instinct – Sergii Aliabiev – People in the middle – Surreal jazz world – Intro logo sound 2 – Trending Music – Positive look for a new day – Production exécutive : Videomakersolutions pour Truckeditions© 2022.