Accueil > Sécurité et Environnement > Plus de péage pour les véhicules Gaz : une prise de position de (...)

Plus de péage pour les véhicules Gaz : une prise de position de l’Allemagne

Le processus de transition vers une logistique verte en Europe "plébiscité" par IVECO

Nous nous souvenons tous du positionnement radical de IVECO pendant le salon IAA avec son stand zéro diesel, cette première mondiale à Hanovre a devancé une autre démarche tout aussi exemplaire de la part du gouvernement allemand.

JPEG - 139.8 ko

En effet, le Parlement fédéral allemand vient de valider une mesure dont la vocation est d’exonérer les véhicules alimentés au gaz naturel comprimé et liquéfié (GNC et GNL) de péage autoroutier du 1er janvier 2019 au 31 décembre 2020 (mesure possiblement reconductible). Ceci afin de marquer les esprits par une démarche concrète, la transition énergétique est bien inéluctable, et elle sera certainement multi-énergies. L’Allemagne, carrefour des grands axes commerciaux du nord de l’Europe, souhaite initier une grande dynamique durable ainsi les flottes de véhicules au gaz naturel bénéficieront des mêmes avantages que les véhicules électriques.

IVECO, en tant que spécialiste sur ce segment, se félicite de cette exemption, et des subventions destinées aux acquéreurs de véhicules au gaz naturel (12 000 € pour le GNL et 8 000 € pour le GNC), tous ces paramètres réunis rendent encore plus intéressants les avantages financiers de ces camions respectueux de l’environnement pour les transporteurs et les chargeurs allemands (économies de 9,3 à 18,7 centimes par kilomètre selon la catégorie de poids). Les pays de l’Union Européenne suivront-ils l’Allemagne dans cette prise de parti ?

CGM

Les derniers articles de Sécurité et Environnement

Joint venture Volvo et Daimler pour une Europe neutre en carbone

Daimler et Volvo se rapprochent pour accélérer le développement des piles à combustible destinées aux poids lourds

Entre mondialisation et monopole des grandes puissances économiques concernant la fabrication des batteries, Volvo et la division camions de Daimler ont décidé de créer une joint venture pour développer et produire des piles à combustible (hydrogène) pour véhicules lourds.

Les deux entreprises ont déclaré qu’elles seront des partenaires à part égale dans la nouvelle coentreprise. Daimler Truck intégrera toutes ses activités actuelles déjà amorcées et à venir dans les piles à combustible (hydrogène) dans la coentreprise, et le groupe Volvo investira afin d’être partenaire pour moitié dans l’entreprise à hauteur de environ 600 millions d’euros (652 millions de dollars)

Un transport neutre en CO2 d’ici à 2050 est le but ultime de DAIMLER

Les accords de Paris, un challenge seulement européen ?

Alors que les Etats-Unis ont décidé de se retirer des accords de Paris, le groupe Daimler réaffirme son intérêt positif pour cet engagement décisif et démontre par la même que l’innovation continue plus que jamais de faire partie de son histoire, en se fixant pour objectif d’ici 2039 la fabrication de véhicules totalement neutre en CO2, bus et camions confondus, avec dès 2022, une production neutre en CO2 dans les usines d’Europe, l’expression « du puits à la roue » pourra ainsi être enfin concrètement illustrée.