Accueil > Conducteur > Volvo de plus en plus intelligent ?

Volvo de plus en plus intelligent ?

12 novembre 2015 - Des poids lourds en guise de Smartphone…

Des Smartphones sur roues, c’est ce que promet Volvo dans les années à venir pour ses camions connectés. De fait, entre les tracteurs, les semi, les groupes frigorifiques, les camions d’aujourd’hui, sont déjà hyper connectés.

Les conducteurs aussi, qui ne savent plus, si leur job consiste à conduire un camion, ou à répondre à leurs messages sur leur ordinateur branché en permanence, surveillance oblige et encore plus de demain.

JPEG - 105.2 ko

Volvo compte aujourd’hui quelque 175 00 véhicules connectés dans sa flotte en Europe, permettant des actions préventives en terme d’entretien, entre autres...
Mais cela va plus loin.

Demain, les véhicules pourront communiquer entre eux ou avec les autres usagers de la route, surveiller l’état du trafic, son évolution, et même prévenir les accidents et les autres usagers en cas de problèmes. Freiner en cas d’urgence sans intervention du conducteur, garder sa trajectoire… Autant « d’aides » qui seront demain déployées de série sur tous les véhicules, quelle que soit la marque.

Où sont les routiers d’antan ?

Patrick ESTIER pour TRUCKEDITIONS - 12 novembre 2015

Source : Volvo Trucks

Les derniers articles de Conducteur

Mon Job, c’est conducteur routier référent et formateur !

My Job My Truck : conducteur de camion électrique dans le BTP – Thierry Coudoux

On a trop tendance à penser que le métier de conducteur routier ne consiste qu’à véhiculer des marchandises d’un point à un autre, c’est évidemment plus compliqué et plus riche que cela, le transport est intimement lié à toutes les activités du commerce, de l’industrie, de la construction et de tant d’autres domaines, ce qui implique des connaissances métiers différentes pour chaque type de transport, ici nous serons précisément en approche chantier avec un porteur électrique pour le domaine du BTP, et surtout avec un conducteur au profil très particulier, pour qui le partage est une seconde nature.

Dans ce 4ème volet de la série My Job My Truck, toujours en partenariat avec Volvo Trucks France, c’est en région parisienne que nous avons rencontré Thierry Coudoux, conducteur référent et formateur pour le Groupe MAUFFREY.

Le point de ralliement pour accompagner Thierry, pendant cette journée, a été fixé directement à la base matériel de Bouygues Construction Matériel située à Chilly Mazarin, où il a commencé sa journée par expliquer à une collègue, Christina, la mise en charge de son porteur électrique. Une fois le chargement de matériels effectué et tous les éléments bien fixés au plateau, nous l’avons suivi à bord de son véhicule silencieux sur les routes d’Île-de-France.

Mon Job, c’est de transporter des céréales en vrac !

My Job My Truck : conducteur routier de camion avec benne céréalière - Stéphane Clément

Et si, dans l’absolu, nous savions tous, dès l’enfance, quel métier nous allions faire ? Vous allez nous répondre qu’à l’heure actuelle, ça n’arrive plus à personne, et bien nous vous démontrons que vous vous trompez, il y a encore des professionnels qui suivent un parcours mûrement réfléchi, guidé par la passion, et vous ne serez pas surpris si on vous parle de passion du camion :)

Aussi, c’est à l’occasion du 3ème épisode de My Job My Truck, toujours en partenariat avec Volvo Trucks France, que nous avons rencontré un de ces chanceux en la personne de Stéphane Clément, jeune conducteur routier de 36 ans qui sillonne les routes de France et de nos pays frontaliers depuis déjà 18 années.

Nous nous sommes donc retrouvés sur le site des Transports Piron, spécialistes du transport routier de vrac et de céréales, à St Méen-le-Grand (35), où Stéphane nous a accueilli dans son beau camion couleur soleil, pour une journée de missions en régional.
D’entrée de jeu, nous avons commencé avec une livraison de blé à une des nombreuses coopératives de la région, précisément à Montauban de Bretagne.

Tout en enfilant ses EPI, afin de monter sur l’échelle de la benne pour enrouler la bâche amovible de protection, il nous raconte ses premiers pas dans le transport après son entrée au lycée professionnel à 16 ans et l’obtention de son CAP et de son BEP.
Avec ses permis et sa FIMO en poche, enfin majeur, il transporte du meuble pendant trois années pour les Transports Guisnel, et est très vite embauché par M. Piron pour finalement transporter principalement des céréales et voici déjà 15 années qu’il travaille dans l’entreprise.