Accueil > Présentation et Essai > MAN TGM Hybride Hydraulique ! La bonne solution ?

MAN TGM Hybride Hydraulique ! La bonne solution ?

Produire de l’énergie, accélérer et ralentir ! Tout est gratuit !



L’énergie totalement gratuite n’existe pas. Elle peut être non polluante et "apparaître" comme peu coûteuse. Cependant elle ne peut être produite que par une action issue de la tendance vers l’équilibre entre 2 situations différentes.

Exemple : le vent qui anime une éolienne est un déplacement d’air entre deux zones de pressions différentes ; l’eau, bloquée par un barrage, se déplace dans un tuyau et fait tourner des turbines, cette eau se déplace pour tenter une remise à niveau du court d’eau obstrué. Je développe ce préambule hautement scientifique, absolument incomplet et digne d’une discussion de comptoir pour tenter de réfléchir sur les grandes idées "écolo-politiques" qui nous font quelques fois prendre des vessies solaires pour des lanternes au carbure.

Illusoire énergie gratuite universelle

Le monde du transport est plus raisonnable et tous les constructeurs se penchent sur des solutions réellement applicables à nos contraintes modernes actuelles. Pour les éoliennes et les panneaux solaires fixés sur les semi-remorques, on attend encore un peu, ou alors, juste pour rigoler.


Réelle énergie gratuite ponctuelle

La solution la plus simple pour récupérer gratuitement de l’énergie avec un véhicule consiste tout simplement à utiliser les décélérations et les freinages.

Lancé, un véhicule produit et accumule de l’énergie cinétique à chaque ralentissement et freinage. Il suffit de la restituer à la chaîne cinématique au bon moment pour contribuer à faire avancer gratuitement le véhicule. Facile ! Seulement voilà, l’autoroute entre Paris et Lille ne procure pas suffisamment de phases de ralentissements et de freinages pour produire et accumuler d’énergie cinétique réutilisable !

Et pourtant cette formule est hautement intéressante quelques soient les systèmes proposés par les différents constructeurs, à condition d’être appliquée à des véhicules circulant en ville tels que des bennes à ordures ménagères ou des petits camions de livraison.

JPEG - 145.2 ko

Le freinage comme source d’énergie : le 3 en 1 proposé par MAN

MAN TGM hybride Hydraulique, idéale pour les BOM

Le système proposé par MAN est ingénieux. Il s’agit d’un véhicule hybride hydraulique (système HRB). Le principe : en décélération ou freinage, un moteur pompe dirige et comprime de l’huile vers un réservoir fermé, cette huile accumulée comprime de l’azote également enfermé dans ce même réservoir. À l’accélération cette huile comprimée est libérée par un système de vannes. Elle actionne le moteur pompe qui, en fonctionnant à l’envers, entraîne le véhicule. Cette turbine peut également se transformer en ralentisseur hydraulique en agissant sur le débit d’huile. Tout est géré par un calculateur électronique.

Trois en un ! Bien vu ! J’ai pu constater des accélérations très franches, quant au ralentisseur, il est redoutable ! Et c’est de l’énergie totalement gratuite ! Par contre le système est très coûteux à l’achat (pour l’instant). Il s’agit d’un système qui a le mérite de sa réelle efficacité et qui démontre la capacité de MAN à proposer des solutions écologiques qui économisent du carburant, applicables sur certains types véhicules, pour certaines utilisations précises (livraison en paysage urbain, mission d’entretien et de service des agglomérations...). 

Joaquin PONS, responsable Produits MAN France précise qu’il est possible de déconnecter le système HDR pour laisser libre le fonctionnement de l’ABS et de l’ASR dans certaines conditions de circulation notamment sur routes glissantes. Monsieur PONS insiste sur le fait que le premier avantage de la solution MAN est une économie de carburant de 15 % qui entraîne forcément une diminution du CO2 rejeté. Le système pèse environ 450 Kg, ce qui n’est pas négligeable mais une benne à ordure a besoin d’un contrepoids fixé à l’avant pour compenser le poids du lève-container qui est situé à l’arrière du véhicule. Le poids du système viendra en diminution du contrepoids sans aucune conséquence par rapport à un véhicule non équipé du système HDR.

Etienne Cadet, journaliste pour l’Officiel des transports considère que parmi tous les systèmes dont il a connaissance, la solution proposée par MAN est la plus simple avec l’avantage de rester purement mécanique sans faire appel à une énergie annexe telle que l’électricité.

Pierre Combemale, journaliste pour France Routes, envisage ce système comme étant fiable, il remarque également le peu d’encombrement de l’appareil. À son avis l’hybride hydraulique a plus de chances d’être produit en série que tous les systèmes électriques existants actuellement.

Jean François Colombet, rédacteur en Chef de Charge Utile Magazine, grand spécialiste de la conservation des camions, apprécie que l’on puisse démonter facilement le système HRB pour permettre au camion de changer de mission pour une deuxième vie.

André Godeloup pour Truckeditions - 19.08.2013


JPEG - 119.8 ko

Memo : MAN TGM hybride Hydraulique est une solution conçue par MAN en partenariat avec Bosch Rexroth.

Le mot du constructeur :
« MAN TGM hybride Hydraulique propose une solution pour réduire la consommation d’énergie sur les véhicules effectuant des arrêts fréquents.
Ce système, appelé HRB, fonctionne en deux étapes : une phase de récupération d’énergie au freinage et une phase de restitution d’énergie à l’accélération. Il permet donc à la fois la récupération et le stockage d’un volume élevé de puissance et sa restitution dans un laps de temps très court. Quand le véhicule ralentit au lieu de perdre l’énergie du freinage, le système convertit celle-ci en énergie hydraulique transmise par une pompe montée sur l’arbre de transmission, puis l’emmagasine dans un accumulateur haute pression. Quand le véhicule accélère cette énergie accumulée est restituée, par l’intermédiaire d’un moteur hydraulique, à la transmission soulageant le moteur thermique. Ce système permet par conséquent une baisse de la consommation de carburant nécessaire au déplacement du véhicule jusqu’à 25% par rapport à un moteur classique (dont la consommation peut être estimée à 35l/100km). Les émissions de CO2 sont également réduites jusqu’à 25%.

Plus d’infos sur le site MAN TRUCK & BUS ici :
http://www.mantruckandbus.fr/fr/camions/man_trucknology____lkw_fuer_jeden_einsatzzweck.html

Et pour les anglophones le BLOG www.blog.transport-efficiency.com

Intervenants dans ce reportage video truckeditions :
Joaquin PONS responsable Produits MAN France
André Godeloup journaliste pour Truckeditions
Etienne Cadet journaliste pour l’Officiel des transports
Pierre Combemale journaliste pour France Routes
Jean François Colombet rédacteur en Chef de Charge Utile Magazine

JPEG - 213.7 ko

Image et montage Vincent Mahé
Production exécutive GODELOUPROD
Musique Plume edit - antiblues

Les derniers articles de Présentation et Essai

Volvo FH I-Save, testé en Suède

Plus de couple, moins de consommation de carburant = FH I-SAVE

Quand un transporteur souhaite faire l’acquisition d’un ou de plusieurs nouveaux véhicules, c’est tout d’abord pour répondre à sa clientèle et à ses besoins en services de transport, dans tous les cas, le choix de la chaîne cinématique adaptée est le point de départ, on peut ensuite envisager la sélection du carburant et autres énergies alternatives, les services connectés associés, l’ergonomie dans la cabine et bien entendu le service de maintenance et le réseau associé pour suivre le véhicule pendant toute sa vie en activité sur les routes.

La chaîne cinématique donc, notamment pour la longue distance, puisque c’est le sujet, ici, doit répondre à des paramètres bien précis sur lesquels en l’occurrence Volvo Trucks a travaillé pour proposer aux transporteurs le nouveau FH doté d’I-SAVE, et c’est en Suède en compagnie de Jérôme Flassayer, Responsable Produit VOLVO TRUCKS France, que nous avons pu essayer ce modèle I-SAVE, voyons ensemble dans le reportage video Truckeditions en détail en quoi consiste ce nouveau dispositif qui allie éco-performance et économie de carburant.

Actros 5 – le futur à portée de main

Premier essai de l’Actros 5 sur la route – reportage video Truckeditions

Avec plus de 300 milliards de tonnes-kilomètres par année depuis 2017, le transport de marchandises par route est toujours l’acteur majeur de notre activité logistique en France. L’ère de la mobilité connectée en voie de décarbonisation va aboutir à un modèle intermodal et sans doute au final collaboratif, de ce fait une hyper-segmentation toujours plus fine de l’offre des nouveaux véhicules et solutions de transport est bel et bien la réponse que doivent proposer dorénavant les constructeurs automobile pour être toujours en adéquation avec les mutations actuelles économiques, territoriales et de consommation.

Ainsi, l’Actros 5 ouvre une nouvelle voie et marque une nouvelle ère dans la conception et la fabrication de camions ; en ce sens, voici à quoi il répond en priorité : plus de connectivité et une automatisation toujours plus importante qui conduisent à une efficacité et une sécurité accrues.

Avec le premier essai de l’Actros 5, voyez dans le reportage video Truckeditions, les 6 points qui donnent à l’Actros 2019 sa place de nouveau standard de la mobilité en sécurité dans l’activité transport de marchandises.

Proposer de série des solutions innovantes très concrètes pour faire face aux défis des transporteurs de fret et des conducteurs est bien le défi et l’objectif que s’est fixé Mercedes-Benz Trucks avec l’Actros 5.

Bluffant, il l’est vraiment ! Ses comportements sur route sont véritablement étonnants et apportent des perspectives nouvelles tant au niveau de la conduite, de la sécurité et de toutes ses fonctionnalités, l’essayer est définitivement une nouvelle expérience de conduite…