Accueil > Présentation et Essai > Le Grand Défi Consommation : MAN TGX 18.470 4X2 BLS - EURO 6 (...)

Le Grand Défi Consommation : MAN TGX 18.470 4X2 BLS - EURO 6 D



Dernier opus du constructeur bavarois avant la nouvelle cabine TG, le MAN TGX 18.470, modèle créé en 2001 et relifté en 2008, garde toute sa pertinence de grand routier et c’est bien ce que nous allons vous démontrer avec ce nouveau Grand Défi Consommation.

En effet, avec la sortie juste avant notre grande période de confinement cette année, d’une nouvelle gamme de véhicules présentée comme une solution globale de transport, le constructeur au Lion* mise encore et toujours sur le confort, la puissance de ses chaînes cinématiques et le silence observé dans les cabines des camions, une manière de dire aux chauffeurs qu’ils restent le centre des préoccupations de la marque.

Voyons, avec Jean-François et Vincent, ce que cet incontournable de la route a sous le capot, en dépit de sa « maturité » accentuée par l’arrivée de son benjamin cette année, puisque le TGX version 2018 va être présent sur les routes encore une belle période, intéressons-nous à son comportement et à ses performances pendant ce Grand Défi Consommation de Truckeditions.

PNG - 930.1 ko

Connue et reconnue pour sa grande polyvalence : la cabine EfficientLine 3 XLX

Aujourd’hui, nous testons donc un MAN TGX de 470 ch équipé d’un moteur D26, avec un rapport de pont de 2:53, mais commençons par la cabine EfficientLine 3, connue et reconnue, nous l’avons ici dans sa version intermédiaire avec pavillon surélevé mi-haut et une largeur extérieure de 2,44 m.

Ni trop grande, ni trop petite, elle offre un habitacle tout à fait honorable quant au confort requis pour des missions longues, le coffre réfrigéré positionné sous l’espace couchette permet de stocker sans problème les boissons et snacks de la journée, l’espace repos est apprécié pour son sommier à lattes, même si le matelas mérite un peu plus de fermeté (et d’épaisseur) pour être totalement confortable ; placé au dessus, un hamac remplace la seconde couchette, ce filet très solide est pratique notamment pour ranger et stabiliser les bagages et autres vestes en toute sécurité pendant le voyage des transports long-courrier.

Cabine EfficientLine 3 : le confort sobre de MAN

Dans cette ultime version de la cabine EfficientLine, d’une hauteur de 1,82 m en pavillon central (revêtement moquette sur le tunnel moteur et position debout possible), la commande de boîte de vitesses a changé de place afin de faciliter le passage du chauffeur quand il souhaite s’installer côté passager ou simplement pour accéder à la couchette, cette commande donc est un commodo présent dorénavant à la droite du volant en partie basse de la planche latérale, mais nous en reparlerons dans la partie conduite du test. Toujours en allant plus sur la droite, on note la présence d’un tiroir très pratique en bas de la partie centrale face à la couchette et d’un porte-gobelet au dessus, quant à lui pas judicieusement placé dans cet ensemble plutôt bien harmonieux.

Vous nous le dites tous dans vos commentaires, les temps sont à des choix économiques rationnels et parfois le confort du chauffeur est un peu sacrifié aux bénéfices de la motorisation et d’un budget optimisé pour l’acquisition des nouveaux matériels, le fameux TCO1 prend aussi en compte la globalité des choix faits en amont de l’exploitation du véhicule sur sa ligne, en conséquence les cabines sont donc moins équipées d’options pour des raisons de coûts.
Fort heureusement beaucoup de transporteurs restent attentifs au bien-être et au confort de leurs collaborateurs roulants, il faut garder en tête que l’habitable reste une priorité pour les conducteurs routiers, à la fois poste de conduite, bureau et espace de vie dans tous les moments quotidiens de travail et de repos.

Bien que déjà ancienne, la cabine EfficientLine 3 du MAN TGX 18.470 testé cette fois, garde ses caractéristiques intrinsèques de confort sobre et de design épuré avec une taille intermédiaire, c’est le modèle XLX. À droite de la porte du conducteur, un coffre de rangement est accessible de l’extérieur, avec déverrouillage de la porte également possible de l’intérieur, il mérite peut-être plus d’ampleur pour être pleinement pratique. 

L’accès à la cabine est sans difficulté et se fait en 3 étapes, le volant d’apparence plus large que ses concurrents accueille les « raccourcis commandes » toujours très pratiques quand on doit garder toute son attention sur la route. Le tableau de bord « High-Line en couleur » a été un peu revisité avec un affichage d’ordinateur de bord « MAN Tronic » relifté aussi visuellement, cela donne un ensemble plaisant et bien lisible fonctionnellement.

Le siège chauffeur à suspension pneumatique avec soutien lombaire, ajustement aux épaules, chauffage et accoudoirs est agréable mais c’est un fait, quand on se met au poste de conduite, les imposants rétroviseurs2 très efficaces dans leur fonction, occultent une grande zone d’angles morts dommageable pendant les manœuvres et aux abords de zones de trafic important (ronds-points, entrées sur 4 voies, feux de croisements etc).

1 TCO : Total cost of ownership (en) ou coût global de possession (fr) du véhicule.

2 Description constructeur du bloc rétroviseurs MAN sur le TGX : rétroviseur guide-trottoir côté droit (très pratique) + antéviseur côté convoyeur : rétroviseur de vue avant + rétroviseur chauffant avec réglage électrique, rétroviseur grand angle chauffant + bras de rétroviseur pour largeur de carrosserie 2,60 m. 

Ressenti du chauffeur : « Concernant l’extérieur, pas de nouvelles lignes, pas de modification extérieure, ce camion a toujours le même « look », et reste équipé de ses imposants rétroviseurs efficaces pour la visibilité latérale lors de la conduite mais contraignants puisque ceux-ci génèrent des angles morts importants. La vigilance est de mise pour le conducteur lors des franchissements de ronds-points.

Zoom sur cette cabine XLX au volume intermédiaire, je n’ai pas remarqué de changements significatifs intérieurs pour l’espace de vie, là aussi, les matériaux utilisés restent identiques. Les rangements, la couchette avec un sommier à lattes, et autres options permettent de proposer un environnement toujours confortable au conducteur.

Il est à noter que la commande de BV a été déplacée vers le tableau de bord, pour l’ordinateur de bord, la colorisation et les caractères modifiés rendent l’affichage plus agréable, l’aspect nouveau du compteur et du compte-tours rajeunit le tableau de bord. L’ensemble de ces changements, tout comme les matériaux plus clairs utilisés contribuent largement à rendre cet intérieur agréable et moins austère. »

 
PNG - 908.2 ko

Au Volant du MAN TGX 18.470 

Vous le savez tous pour diminuer la consommation de carburant et les émissions de gaz à effet de serre tout en gardant puissance et rentabilité, les constructeurs agissent principalement sur trois domaines distincts.
En premier lieu, ils remplacent ou redessinent les éléments impactant directement ou indirectement l’aérodynamisme du véhicule (déflecteurs, rétroviseurs, face avant et calandre etc), parallèlement ils optimisent la force de traction développée par le moteur (évolutions technologiques pièces moteur et injections) et enfin ils travaillent une combinaison judicieuse des modules de la chaîne cinématique assistée par ses fonctionnalités connectées associées.

En l’occurrence, fruit de ces évolutions, le moteur D26 offre un couple plus élevé que son prédécesseur, entre 930 et 1 350 tr/min avec un couple maximal de 2 400 Nm, plutôt bien exploité en conditions réelles et une puissance de 470 ch/346 kW à 1 800 tr/min.
Le moteur gère assez bien son régime et se comporte de façon plus calibrée et plus mesurée, le camion maîtrise bien son injection quelque soit la pression exercée sur la pédale.
Par rapport à la plage qui est matérialisée sur le compte-tour, c’est un véhicule qui oscille entre 1050 et 1350 tours, normalement le constructeur nous dit que l’on peut descendre en dessous des 1000 tr, précisément à 950 tr, avec cette configuration, mais nous n’y sommes pas parvenus formellement.
En effet, avec ou sans régulateur de vitesse, et même si l’EfficientCruise fait son office concernant les résultats de consommation de ce TGX, le couple du D26 pourrait être davantage géré et exploité dans la plage rationnelle 950-1200tr.

Il y a une réelle amélioration de l’EfficientRoll : plus besoin de se trouver dans des situations particulières pour accéder à cette fonctionnalité économiquement intéressante.
Aujourd’hui ce mode « roue libre » a vraiment évolué et se déclenche plus facilement, tous les constructeurs avec leurs nouveaux véhicules vont d’ailleurs dans ce sens, vers une optimisation toujours plus importante de la consommation de carburant, cette démarche a également apporter une autre manière de conduire grâce à l’arrivée de tous ces outils d’assistance à la conduite, qui permettent au final de garder une certaine constance dans la recherche d’optimisation de la consommation tout en palliant à une baisse de vigilance intermittente des chauffeurs due, entre autres, à la fatigue ou à la monotonie de certaines lignes.

À noter comme nous l’avons déjà souligné plus haut, l’emplacement de la commande de boîte de vitesses a été déplacée et se trouve dorénavant sur la planche de control à droite du conducteur, sur ce commodo, nous pouvons aller chercher de la puissance en activant le mode Dp, bien évidemment pendant le Grand Défi Consommation, ce n’est pas notre but, nous avons plutôt tendance notamment pendant la partie du parcours où nous conduisons sans aides à la conduite à aller chercher le plus possible de moment où nous pouvons éviter de réinjecter du carburant.

Parallèlement, la commande PROFI du commodo de BV donne la possibilité d’intervenir manuellement à tout moment avec la fonction kick-down par défaut installée qui offre une grande réactivité avec un rétrogradage accéléré, PROFI est surtout le mode qui permet d’anticiper le relief et plus largement la topographie pour une optimisation continue de la consommation. Le constructeur promet d’ailleurs avec ce logiciel de boîte « par des augmentations de régime, des réserves de puissance et baisse de régime de façon anticipée en montant les rapports précocement en fin de côte. Des vitesses moyennes élevées sans augmentation de la consommation de carburant. »

Ressenti du chauffeur : « l’efficacité du D26 n’est plus à démontrer. La BV automatisée TipMatic de 14 rapports, bien étagée, permet au moteur, avec un pont autoroutier de 2.53, de se confronter à la topographie vallonnée de l’A84 sans aucune difficulté.
Concernant l’EfficientCruise, il me semble qu’une analyse plus fine de la topographie par ce régulateur de vitesses adaptatif aurait pu apporter un plus aux performances et aux résultats de consommations lors de cet essai. Des ruptures de couple non justifiée, à mon sens, sont venues impacter et polluer la consommation moyenne du véhicule. »

3 Boîte de vitesses TipMatic® 14 rapports 27 DD avec ralentisseur 35 avec logiciel de boîte de vitesses pour exploitation routière : Tip-Matic PROFI Performance (programme d’optimisation de carburant configuré pour le profil grand-routier).

PNG - 638.5 ko

Le parcours a été divisé en quatre étapes pour affiner les comparatifs en utilisant des situations aux reliefs différents. Divisé également en plusieurs étapes, pour permettre d’en neutraliser une, sans annuler complètement l’essai (accident, travaux, déviation…).

LES RÉSULTATS du LGDC MAN TGX 18.470 

Dans son ensemble, et malgré un temps pluvieux sur le parcours du Grand Défi Consommation, le MAN TGX 18.470 Euro 6D que nous avons testé, a su tiré le meilleur parti du parcours vallonné de l‘A84, d’abord en mode assisté avec les fonctionnalités que propose le logiciel de boîte de vitesses EfficientCruise avec la configuration PROFI Performance grand-routier et également pendant la partie de conduite que nous apprécions le plus, en mode manuel.

Nous avions obtenu lors de notre dernier LGDC avec un MAN TGX 480 Euro 6C une consommation de 32,5 l/100 km.
Avec ce TGX 470 Euro 6D et son moteur D26, nous avons donc gagné 1,5l, l’objectif pour nous est atteint, nou avons senti sur ce véhicule, une canalisation des accélérations plus gérées par le moteur, l’EfficientRoll est vraiment plus présent dans les actions sur le parcours, avec le rapport de pont de 2:53, nous avons avancé avec une chaîne cinématique bien équilibrée, ce sont des points positifs pour une réelle amélioration.

En effet, sur ce Grand Défi, la performance de consommation totale4 du TGX est pertinente puisqu’il a fait une moyenne de 31 litres/100km (de plein à plein**) avec une vitesse moyenne de 75,08 km/h et de 30.76 litres/100km (ordinateur de bord***), avec 8,9 l d’AdBlue consommé toujours sur un parcours plutôt vallonné et en condition réelle de circulation.

4Mémo Réservoirs à carburant du TGX 470 en aluminium de 490 l à droite, 370 l à gauche et 60 l d’AdBlue.

PNG - 845.5 ko

La cabine XLX EfficientLine 3 du MAN TGX est un modèle de sobriété rassurante où malgré son âge, l’espace est bien pensé pour le confort du chauffeur.

Le D26 est un moteur agréable et souple avec une belle puissance, tout à fait « dans la course » vis à vis de ses concurrents en termes de vitesse commerciale. Le régime du couple maxi est bien exploité et travaille plus particulièrement entre 1050 et 1350 trs, la chaîne cinématique testée avec un rapport de pont de 2:53 est très équilibrée pour des tonnages medium, la TipMatic 14 rapports a un comportement peut-être un peu trop étagé mais cependant très adéquate quant à la topographie du parcours normand et breton du Grand Défi Consommation.

Finalement, l’évolution de ce MAN TGX 470 Euro 6D est principalement apportée par trois modifications majeures : les injections canalisées par une gestion électronique des accélérations, l’EfficientRoll plus exploitable, et un logiciel de gestion de BV, EfficientCruise, plus affûté permettant de mieux gérer les régimes moteur dans la plage rationnelle.

Ces modifications apportent un bon équilibre à ce véhicule que nous pouvons continuer à voir sur nos routes honorablement même si la nouvelle gamme va également tracer sa route et le remplacer sur nos marchés nord-européens en douceur, nous avons d’ailleurs hâte, pour notre part, de tester cette nouvelle génération MAN sur le circuit du Grand Défi Consommation, à suivre donc…

CGM pour Truckeditions

Le mot du partenaire :

JPEG - 133.8 ko

Continental, manufacturier de pneumatiques premium et équipementier automobile développe des produits, services et solutions pour une mobilité plus sûre, plus propre et plus intelligente.
Continental, acteur majeur du monde du transport, propose à travers ses différentes gammes de pneumatiques poids lourd, des pneumatiques, neufs et rechapés, adaptés à chaque utilisation - pour le transport de marchandises, de voyageurs et les métiers de la construction.

Partenaire incontournable des sociétés de transport, nous accompagnons les professionnels au travers d’une gamme de pneumatiques, de services et d’offres de solutions digitales. Nous travaillons sur l’optimisation du poste pneumatique et de ses influences sur les coûts d’exploitations.

Réduisiez vos coûts avec Continental

PNG - 221.6 ko

*Le saviez-vous ? Le Lion emblématique de la marque est un héritage iconographique de la marque allemande BÜSSING achetée par MAN en 1971.

**Résultat donné par le "plein à plein". 
Le premier résultat est obtenu par la méthode basique du plein à plein qui permet d’obtenir des mesures comparatives relativement précises, à condition d’appliquer scrupuleusement les mêmes conditions pour chaque véhicule essayé. Même conducteur, même parcours, même remorque, charge identique, même station de carburant, même positionnement à la pompe (emplacement, niveau et alignement du véhicule) et surtout, les remplissages du réservoir avec élimination d’une éventuelle poche d’air compressible et enfin, si possible, les mêmes conditions météorologiques. 
C’est une méthode un peu contraignante certes, mais applicable par tout un chacun pour des tests précis en entreprise. 
 


***Résultat donné par l’ordinateur de bord. 
Le deuxième résultat est directement donné par le calculateur du véhicule. C’est la méthode la plus rapide et la plus simple. Cependant, le résultat est directement tributaire de la distance calculée par le véhicule et, ce n’est pas un secret, nous avons constaté des différences entre les véhicules eux-mêmes et la distance de référence GPS.

Crédit : réalisation du reportage video Truckeditions : Vincent MAHE - Pilote d’essais Le Grand Défi Consommation : Jean-François MARIE – Digital Manager Catherine MAHE GODELOUP - Musique Motion Array : Pumps and jumps / Do not give up / Artificial Intelligence / Our dreams - Production exécutive : Videomakersolutions pour Truckeditions 2020.

À voir ou à revoir notre reportage sur la nouvelle gamme MAN Trucks & Bus 2020

PNG - 238.3 ko

Pour en savoir plus sur le TGX testé, c’est ici 

Pour tout savoir sur la cabine XLX 

PNG - 1.8 Mo
PNG - 1.2 Mo

Les derniers articles de Présentation et Essai

Le Grand Défi Consommation : Actros 5 - 1851 LS 4X2

Testé un camion élu International Truck Of The Year nous est déjà arrivé dans le Grand Défi Consommation, mais il faut avouer que celui que nous testons cette fois, le lauréat 2020, est plus qu’innovant tant dans sa forme, que par les technologies associées qu’il propose pour notamment optimiser la sécurité du conducteur et l’environnement proche du camion, nous parlons ici du dernier né de Mercedes-Benz Trucks : l’Actros 5.

À première vue, l’Actros 5 conserve sa face avant si caractéristique avec l’étoile au centre de la calandre, signature de la marque, cependant, il y a quelque chose en moins quand on découvre ce camion ou bien serait-ce plutôt quelque chose en plus ?

C’est sensiblement ce qui vous interpelle tout d’abord, nous le lisons dans vos commentaires, ce sont les rétroviseurs extérieurs qui sont remplacés par les MirrorCams. Ces deux caméras placées dans deux ailerons au-dessus des fenêtres latérales, nous donnent une meilleure visibilité de l’ensemble de l’attelage, elles suppriment les angles morts, et sont aussi un des atouts de l’Actros 5 pour gagner en aérodynamisme et en consommation de carburant, le constructeur allemand leur attribue d’ailleurs 1,5% de la consommation optimisée totale.

Mais ne vous y trompez pas, Actros 5 ne se résume pas à ces appendices maintenant presque emblématiques, Vincent et Jean-François nous montrent dans le reportage video Truckeditions, ce que nous réserve la conduite de ce camion, entre vie à bord et comportements de la machine, voyez comment l’Actros 5 réagit en conditions réelles de circulation pendant notre test de consommation.

VOLVO TRUCKS : ce qui évolue avec les nouveaux FH, FH16, FM et FMX

FH, FH16, FM et FMX, une nouvelle gamme de véhicules augmentée

Que vous preniez votre camion pour une deuxième maison ou pour un bureau mobile, il n’en reste pas moins en premier lieu, un outil de travail dont vous attendez la plus grande performance, la plus évidente praticité et une indéfectible sécurité.

Voilà où veut en venir Volvo Trucks avec sa nouvelle gamme lourde et les nouveaux standards qu’elle impose, voyons de quoi il s’agit dans le reportage video Truckeditions et les premiers points à retenir concernant les évolutions et les innovations proposées par la marque suédoise.

Covid 19 oblige, la présentation de ces nouveaux véhicules s’est faite par écrans interposés pour le monde entier. Dans ce contexte, Truckeditions a demandé à Jérôme Flassayer, Responsable Produits chez Volvo Trucks France, de nous faire un premier inventaire des grandes nouveautés qui vont apporter au quotidien plus de confort tant au niveau conduite qu’au niveau espace et plus de sécurité pour le conducteur et l’environnement immédiat du véhicule.