Accueil > Transport en chiffre > Rapport de fin d’année Scania, janvier – décembre 2012

Rapport de fin d’année Scania, janvier – décembre 2012

INFO constructeur 31 JANVIER 2013

Résumé de l’année 2012 :
- Le résultat d’exploitation est tombé à 8 300 (12 398) MSEK et le bénéfice par action à 8,31 (11,78) SEK
- Le chiffre d’affaires net a diminué de 9 % en passant à 79 603 (87 686) MSEK
- Le cash-flow s’est établi à 3 025 (6 970) MSEK pour les véhicules et services
- Le Conseil d’administration propose de verser un dividende de 4,75 (5,00) par action

Commentaires de Martin Lundstedt, Président Directeur Général :

 « Les bénéfices de Scania pour l’année entière 2012 s’élèvent à 8 300 MSEK.

La baisse des bénéfices est due à celle du volume de véhicules et de l’utilisation des capacités, combinée à une augmentation des coûts.

Les commandes de camions ont augmenté au cours du dernier trimestre 2012. La hausse vient d’Amérique Latine et tout particulièrement du Brésil, où des subventions importantes ont eu un impact positif. Les commandes en Europe se maintiennent à un bas niveau.

Les clients hésitent à investir dans des véhicules neufs en raison de l’incertitude du contexte économique. Pourtant le remplacement des véhicules est nécessaire, au vu du faible taux de vente de camions des dernières années.

La transition à venir aux normes Euro 6 devrait également soutenir la demande.

En Russie, les commandes ont été à un bon niveau. Elles ont diminué en Asie par rapport au trimestre précédent, surtout sur les marchés du Moyen-Orient.

Les commandes de bus restent à un niveau bas, avec une reprise en Europe et une baisse en Amérique Latine par rapport au troisième trimestre. Les commandes de moteurs se sont améliorées en comparaison de leur très bas niveau au troisième trimestre.

Les ventes de services restent stables et la demande a augmenté dans plusieurs régions hors Europe, sur l’ensemble de l’année 2012. La baisse d’activité économique en Europe du Sud a un effet négatif sur la demande de services.

En raison de la faible demande de véhicules en Europe et au Moyen-Orient, le taux de production journalier en Europe au début du premier trimestre 2013 a été réduit d’environ 15 % par rapport à la fin 2012.

Environ 700 personnes sous contrat ont été affectées par cette réduction. Un ajustement des niveaux de coûts généraux à la diminution de la demande est en cours. L’avenir offre de bonnes opportunités de croissance.

Scania continuera donc à donner la priorité aux investissements de base et développera l’organisation des ventes et des services sur les marchés émergents. » 

JPEG - 166 ko
JPEG - 55.8 ko

Les derniers articles de Transport en chiffre

Transport routier : 40 000 entreprises en colère !

Rentrée 2019 : le TRM en marche pour plus d’équité fiscale

C’est la rentrée, et ne nous y trompons pas, l’été aura été comme un moment suspendu tant les sujets sur la table sont nombreux entre les acteurs du secteur du TRM et le gouvernement Macron depuis le début du quinquennat.

Scania des résultats pour un work in progress positif.

Novembre 2018 : malgré un contexte complexe, la commercialisation de la nouvelle gamme Scania progresse.

La mise en avant de plus en plus forte des services et le lancement de la nouvelle gamme Scania ont fait leur office cette année, puisque le chiffre d’affaires net de Scania des trois premiers trimestres dépasse de 11 % celui de 2017 pour la même période avec une marge opérationnelle de 10,3 %.