Truckeditions.com : le Mag, Actualités & Vidéos du TRM
S'abonner
EN FR

Vous avez dit en VERT et contre tous ?

Le SYDEME, IVECO et GNVERT un partenariat éco-responsable exemplaire...

Partager :

A l’heure, où nous est annoncé un réchauffement de notre planète de 4 degrés pour demain, il y a urgence ! Aujourd’hui s’ouvre le salon POLLUTEC 2012 à Lyon, seront alors concentrés en un espace dédié toutes les bonnes volontés vertes de nos entreprises responsables, en dehors de ce contexte et de ces discours ponctuels, TRUCKEDITIONS a décidé de mettre en lumière des démarches qui impactent notre quotidien, nos régions et la perspective d’un avenir plus propre et plus responsable.

C’est au mois d’octobre lors d’une journée de lancement de la filière biométhane , que nous avons rencontré pour vous, 3 partenaires de choix :
le SYDEME, le constructeur IVECO et l’opérateur de mobilité durable GNVERT du Groupe GDF SUEZ.

Sydeme-TE1.jpg
Lieu : FORBACH

Intervenants :
- M. Charles STIRNWEISS, Président du SYDEME
- M. Fabrice AICHELMANN, Directeur Commercial GNVERT Groupe GDF SUEZ
- M. Clément CHANDON, Directeur Produit IVECO Marché Français
- M. Etienne CADET, journaliste

Informations recueillies lors du reportage Truckeditions :

M. Charles STIRNWEISS, Président du SYDEME nous explique que l’objectif du SYDEME est de capter le gisement de déchets générateurs d’énergie dès son point de départ : notre cuisine.

TE-METHAVALOR-.jpg

En effet, 45 000 tonnes de bio-fermentissibles (viande, graisse, légumes, papier etc) équivalent à 6 millions de m3 de biogaz brut soit en valeur énergétique 400 000 litres de gasoil.

Cette biomasse retraitée est un complément utile et générateur d’énergie
(tout ce qui ne passe pas dans le compostage des jardins de particuliers est récupéré et traité par le SYDEME)

Le Biométhane généré par ce processus est propre, il ne diffuse pas de particules dans l’atmosphère. Le biogaz est épuré (pas de gaz carbonique et d’autres gaz résiduels).

“Nous sommes heureux d’ouvrir la route avec la première station de traitement de cette biomasse prometteuse en France.
C’est une innovation, il y en a seulement une quinzaine dans le monde à l’heure actuelle.
Avec ce principe simple, la boucle est bouclée, nos déchets sont retraités pour générer le carburant dont nous avons besoin pour nous déplacer :-)”

SYDEME-TE2.jpg

M. Fabrice AICHELMANN, Directeur Commercial GNVERT Groupe GDF SUEZ, nous explique que pour l’instant, il y a 177 stations GNVERT en France et que cette solution parait être la solution la plus crédible pour décarboner une flotte de poids lourds actuellement.
Dans cet esprit, GNVERT crée des espaces dédiés notamment aux bus et aux BOM (bennes à ordures ménagères).
Les transporteurs, quant à eux, utilisent des stations mutualisées. Le but étant, au final, que ces derniers aient accès à des stations sur leur propre site pour réapprovisionner leur flotte en direct.

SYDEME-flotte-et.jpg

M.Clément CHANDON, Directeur Produit IVECO Marché Français : “Le constructeur IVECO s’implique également dans ses démarches vertes, il est possible de rouler en France, dans tous les tonnages sans produire de déchets nucléaires, tout en étant 100% décarboné… Au milieu des années 90, IVECO s’est investi dans la filière gaz, ce qui lui permet aujourd’hui d’avoir une gamme étendue de véhicules, la marque est un acteur majeur dans le domaine du développement du GNV, quelque soit le tonnage attribué au véhicule, autant sur le transport de passagers que sur le transport de marchandises.

L’exemple du SYDEME est une bonne illustration de cela, puisque sa flotte de 34 véhicules va de la fourgonnette 1,5 m3 et environ 1,5 t jusqu’au porteur 26 t remorquant un PTR allant à 44 t et des tracteurs en cabine courte pour avoir un maximum de capacité GNV et un maximum d’autonomie afin de répondre au besoin du SYDEME et limiter le nombre de remplissages qui sont effectués chaque semaine.

A noter que le SYDEME a été le premier client au niveau mondial à posséder un porteur remorquant GNV IVECO.
Au niveau des polluants locaux dangereux pour la santé, ces véhicules sont intéressants puisqu’ils dégagent des résultats inférieurs à 1/3 de la limite EURO 6, soit 90% de NOX et de particules en moins par rapport à un diesel EURO 5.

Faciles à piloter, ces engins totalement décarbonés sont extrêmement silencieux, ils procurent un confort certain au conducteur et sont absolument compatibles avec les paysages urbains et péri-urbains.

Point important : il est aujourd’hui possible en France, de transporter jusqu’à 800 km, 29 tonnes de marchandises sans augmenter l’effet de Serre (la charge utile de ces véhicules GNV est égale voire supérieure à celle des véhicules diesel qu’ils remplacent).

Le mot de la fin par M. Etienne CADET : “l’énergie renouvelable a un bruit assez doux… c’est très bien 😉 Et c’est entre autres pour cela que c’est l’avenir !”


CGM pour Truckeditions / nov2012

Reportage video TRUCKEDTIONS : les Images sont de Vincent MAHE et le montage est de Yann CAILLETAUD Production Exécutive GODELOUPROD


Pour aller plus loin :

INFORMATION SYDEME

Le Sydeme (Syndicat Mixte de Transport et de Traitement des Déchets Ménagers de Moselle Est) regroupe 14 intercommunalités réparties sur 291 communes et représente une population d’environ 385 000 habitants.

Le Sydeme a mis en place une unité de méthanisation, baptisée Méthavalor, alimentée à partir de biodéchets ménagers et assimilés, issus d’une collecte multiflux c’est à dire d’un tri à la source des différents flux de déchets par les usagers. Cette unité, d’une capacité de 45 000 tonnes par an, est entrée en service à la fin de l’année 2011. Au-delà de la valorisation du compost et des engrais liquides produits sur le site, le site du Sydeme se singularise par le projet de valorisation du biogaz, s’inscrivant ainsi pleinement dans le concept d’économie circulaire.

C’est également une illustration de la création d’emplois locaux pérennes liés à une forme d’économie “renouvelable”. Parallèlement à la valorisation d’une partie du biogaz par cogénération, le Sydeme a donc souhaité s’inscrire dans une filière d’avenir avec la mise en place d’une valorisation sous forme de biométhane injecté dans le réseau public et une utilisation en aval comme biocarburant dans une flotte de véhicules fonctionnant au gaz comprimé (GNV). FORBUS, la régie de transport urbain de la Communauté d’Agglomération Forbach Porte de France s’est également associée au projet et vient d’acquérir 6 nouveaux bus au GNV.

Ce projet de développement de la filière biométhane sur le site du Sydeme a été rendu possible au travers de partenariats conclus avec les sociétés IVECO pour la flotte de véhicules au gaz, GNVERT opérateur de mobilité durable du Groupe GDF SUEZ et acteur majeur de la filière Gaz Naturel Véhicules (GNV) en France, Air Liquide Advanced Technologies pour la purification du biogaz en biométhane et en coopération avec GrDF pour l’injection dans le réseau de distribution de gaz naturel.

Cet événement met en avant la combinaison de technologies véritablement innovantes sur un même site : la méthanisation de biodéchets à partir d’une collecte multiflux, l’épuration membranaire du biogaz, l’injection de biométhane dans le réseau public de gaz naturel, une station publique biométhane multisegment et une flotte de véhicules au gaz allant de l’utilitaire au Poids Lourd 44 tonnes.

LE GNV IVECO :

136 VUL, 496 PL et 1888 bus commercialisés en France depuis 1998 par IVECO, la démarche s’accélère…

PLUS DE LIENS pour en savoir plus :

le site du SYDEME

le site IVECO

le site GNVERT

Vous serez peut-être intéressés par ces reportages :


ou



Voir le reportage TRUCKEDITIONS à TURIN