Accueil > SALON PROFESSIONNEL > Transport et logistique : la grande mutation technologique

Transport et logistique : la grande mutation technologique

Truckeditions au salon SITL 2016



TRUCKEDITIONS était à Villepinte au Salon SITL 2016, le 22 mars dernier, où près de 800 exposants étaient présents pour vendre leurs savoir-faire et leurs prestations en tant que logisticiens, transporteurs, constructeurs de VI, constructeurs de solutions de stockage ou fournisseurs d’énergies… SITL Europe 2016 rassemblait en effet tous les produits et les services inventifs consacrés au transport de marchandises, au freight forwarding et à la chaîne logistique.

TRUCKEDITIONS a choisi à travers les personnes et les sociétés rencontrées de parler du transport et de la logistique dans leur globalité comme d’un dispositif insécable et surtout en pleine mutation technologique.

À travers la dématérialisation de l’information, l’automatisation des systèmes de logistique et l’évolution des normes environnementales, il est clair que c’est l’humain qui va devoir se repositionner et pas seulement en tant que consommateur, quel va être dorénavant sa place dans cette ultra-numérisation et cette ultra-automatisation des actions liées au transport et à la livraison des biens de consommation ?

Il faut changer d’angle de vue et dans un premier temps, voir toutes ces évolutions comme autant d’opportunités d’avancer vers notre futur ; les ingénieurs et les développeurs à l’origine d’autant d’inventivité auront certainement tout autant de talents pour donner une place de choix à l’humain dans ces nouveaux dispositifs d’optimisation des flux…

Quelque soit votre acte d’achat, vous êtes un acteur impliqué dans notre système économique global actuel : pour l’intralogistic, de la commande en passant par la préparation de commande, pour le transport, du chargement en passant par la gestion de la livraison pour arriver enfin à la livraison dans votre magasin préféré ou simplement chez vous, comment certains acteurs sélectionnés par TRUCKEDITIONS participent au transport de marchandises d’aujourd’hui et de demain ?

Voyons tout d’abord, ce que certains constructeurs VI envisagent de plus en plus sérieusement pour notre avenir proche et un meilleur environnement puisque l’Europe s’est engagée à céder une part de près de 30% de la consommation énergétique globale en 2030 aux énergies renouvelables (source UFIP).

Gaz : avancées techniques et développement du réseau de distribution en France pour une livraison plus propre et… plus silencieuse.

Cette énergie alternative se pose donc en challenger depuis déjà plusieurs années avec des avantages convaincants, le gaz est principalement porté par deux constructeurs VI majeurs dans ce domaine, chacun a un historique et des stratégies différentes, il s’avère que ces deux histoires combinées boostent l’ensemble des avancées françaises pour optimiser doucement mais sûrement le réseau de distribution du gaz de transport.

Scania, fort de son expérience suédoise, a de l’avance sur le sujet et propose plusieurs puissances pour ses camions roulant au gaz avec déjà une autonomie supérieure à 1000 km (double-réservoir). Concernant Iveco, nous pouvons également parler de positionnement historique avec des véhicules au gaz sur tous les segments du transport de marchandises.

Pourquoi parle-t-on autant du gaz actuellement ? Simplement parce que les grandes agglomérations et les méga-cités vont de plus en plus vers un transport sans gazole, on parle de 2020 pour Paris.

Les taxes sont très faibles actuellement sur le gaz de transport : 5% du prix global sur 1 kg de gaz contre près de 40% de taxe sur le litre de gazole, ce paramètre seul peut en intéresser plus d’un sur de la grande distance à condition que le réseau de distribution soit développé, les gaziers en ont fait une grande priorité.

L’Association Française du Gaz Naturel pour Véhicules annonce un développement plus rapide afin d’accéder à la demande des chargeurs, début 2017, la France aura un paysage plus équilibré au niveau des stations GNL, et selon M. Edouard de Montmarin, Directeur Développement Transport chez Axègaz, le réseau va connaître une transformation rapide puisque tous les acteurs sont prêts, y compris tous les constructeurs de VI, et notamment avec le concours d’idée créative comme la solution "LNG Box", (Avec ce produit innovant, Axègaz est lauréat dans la catégorie Meilleure Innovation Équipement de Transport au Prix de l’innovation logistique de SITL 2016). La "LNG Box" offre la possibilité d’implanter des stations GNL à moindre coût en proposant une installation en moins de 3 mois, cela est un facteur de facilitation évident pour le développement réseau gaz en France et en Europe.

Quasiment aucune émission de particules, peu d’oxyde d’azote (zéro émission de NO2), la garantie de livraisons silencieuses, le gaz n’est donc plus dans l’alternative de bon ton, sa présence dans les villes se concrétise dans notre avenir très proche, les chargeurs (ex : grande distribution) en font d’ailleurs un des paramètres de sélection de leurs transporteurs pour les livraisons urbaines.

JPEG - 50.5 ko

Gestion numérique des outils de stockage, de préparation et de livraison 

La mobilisation et la gestion d’un véhicule de livraison sont à prendre en compte pour obtenir une optimisation des flux et un planning pertinent, il existe pour cela des outils multiples et c’est M. Pierre LUSSIER, Responsable FLEETBOARD MERCEDES-BENZ Trucks France, que nous avons choisi d’interviewer pour en savoir plus sur les technologies mises au service de nos livraisons.

DAIMLER a développé un produit de télématique très complet et surtout en pleine évolution. En partant du principe que très peu de flottes travaillent avec une seule marque de véhicules, FLEETBOARD propose une compatibilité avec tous les véhicules VI du marché européen. En dehors des solutions embarquées, FLEEBOARD se présente également sur tablette Android et sera à terme une application téléchargeable via une plateforme-store où chaque gestionnaire de flotte fera le choix des options à ajouter à son tron commun pour personnaliser son outil télématique. 
En plus de la gestion du véhicule, cet outil peut régir le planning et la marchandise, avec le suivi de la remorque (avec 2 services distincts : le Trailer ID, identification du couplage et du découplage de la remorque avec géolocalisation, et le Trailer Data pour entre autres, le contrôle des températures (froid) et la gestion de la maintenance de la remorque).

Qui dit remorque, dit marchandises à charger et à décharger, c’est M. Anthony VERNIZEAU – Chef de Produits Chariots Frontaux et Tracteurs FENWICK-LINDE, qui nous parle de cet outil indispensable à notre chaîne logistique, ces chariots habitués à évoluer en milieu fermé (entrepôts) doivent être propres, plutôt électriques pour l’intérieur et plutôt gaz (GPL ou GNV) en extérieur. Le GNV devient l’alternative privilégiée pour les chariots frontaux afin de respecter les normes européennes.

Avant de déplacer les marchandises, il faut les stocker d’une manière intelligente afin de pouvoir préparer les commandes tout aussi efficacement, M. Patrick TEISSIER, Directeur Commercial France DEMATIC, nous donne à voir la performance de la gestion automatisée et informatisée déjà en place chez les plus grands pour l’intralogistique.
La gestion dans l’entrepôt se doit d’être tout aussi performante que la livraison, la gestion au m3 en flux tendu avec une traçabilité sans faille est en phase de devenir la norme, et va jusqu’au calcul du nombre de colis à intégrer aux remorques, le colisage et le plan de palettisation sont calculés en amont et sont transmis au moteur de préparation, qui va constituer les palettes dans l’ordre défini par l’ordre de remplissage de la semi tout en tenant compte du planning de livraison, ainsi il est possible de faire 5 à 15% d’économie sur le transport.

Tout est une question de rationalisation, nos modes de vie se sont accoutumés à de nouveaux modes d’achat, les commandes par internet explosent et le transport et la logistique trouvent les solutions pour optimiser ces flux toujours plus rapides avec pour toile de fond notre besoin de sauvegarder la planète… Pas facile de faire converger production de masse, ultra-réactivité et développement durable, mais il faut l’avouer les solutions sont performantes et innovantes…

Catherine GODELOUP pour TRUCKEDITIONS - 5 avril 2016

Intervenants dans ce reportage VIDEO TRUCKEDITIONS : M. Pascal CRESTIN – Chef de Produits Camions SCANIA France, M. Clément CHANDON – Responsable Commercial Stralis Gaz Naturel IVECO EMEA, M. Edouard DE MONTMARIN – Directeur Développement Transport AXEGAZ, M. Pierre LUSSIER, Responsable FLEET BOARD MERCEDES-BENZ Trucks France, M. Anthony VERNIZEAU – Chef de Produits Chariots Frontaux et Tracteurs FENWICK-LINDE, M. Patrick TEISSIER – Directeur Commercial France DEMATIC.

Journalistes Catherine GODELOUP et Vincent MAHÉ – Image et montage Vincent MAHÉ – Production Exécutive GODELOUPROD 2016 – Musique Faster Than The Eye Can Perceive by DJ-Rkod. Tous droits réservés.

Les derniers articles de SALON PROFESSIONNEL

La Chaîne logistique du Froid et ses perspectives

Point au SELFI 2019 avec les professionnels de la Chaîne du Froid

Le SELFI 2019, salon logistique et innovations de la Chaîne du Froid Food & Pharma, a été organisé, cette année, à Marseille par les équipes du Journal Froid News.

Truckeditions y a rencontré des professionnels de ce secteur et vous livre quelques clés pour mieux appréhender le dynamisme et les grandes transitions de cette filière en pleine croissance (en moyenne 4% par an depuis 2014, un marché de 10 milliards d’euros à l’horizon 2025 selon Les Echos Etudes), vitale pour notre vie quotidienne.

Ces spécialistes nous expliquent comment ils gèrent la transition énergétique avec de plus en plus de solutions éco-responsables tant au niveau des technologies que des moyens mis en place pour former les femmes et les hommes de la filière.

DAF impliqué dans la distribution en température dirigée

Interview de Philippe Canetti au SELFI : la logistique du froid, fer de lance de grandes mutations

Place à la massification ou à l’ultraspécialisation des transports de marchandises sous températures dirigées, avec plus de 10 millions de tonnes de marchandises livrées par an en France et des consommateurs qui souhaitent spécificités, livraisons zéro-pollution et coûts minimisés, la logistique du froid tout comme le transport routier de marchandises, plus globalement, sont à l’aube de ruptures technologiques importantes.

Daf, en tant que fournisseur de solutions de transport majeur, est certain que la livraison en température maîtrisée sera, de par ses besoins en technologies de précision, le premier secteur impacté par ces grandes mutations, ceci explique son implication forte comme partenaire du SELFI 2019, qui s’est déroulé cette année à Marseille. Philippe Canetti, Directeur général DAF TRUCKS France, nous parle de l’implication de sa marque sur le sujet dans le reportage video Truckeditions et nous donne quelques clés quant aux réponses que les constructeurs apportent déjà pour avancer.