Accueil > Les News de la Semaine > Renault Trucks est bien entendu présent à Lyon Eurexpo pour Pollutec.

Renault Trucks est bien entendu présent à Lyon Eurexpo pour Pollutec.

Pollutec 2014 : Renault Trucks

Avec en première mondiale un D Cab 2m, équipé d’une balayeuse, Renault Trucks en profite pour présenter l’ensemble de ses nouvelles gammes destinées aux métiers de la distribution urbaine, du ramassage des déchets et de l’entretien de la voirie.

JPEG - 26.7 ko

Pour Jean-Claude Bailly, directeur général de Renault Trucks France, « Il est vital que le constructeur national soit à même d’offrir une gamme complète pour les métiers de l’environnement ».
Avec les services associés, la nouvelle gamme Euro 6 répond parfaitement à ces besoins.

Sur le stand, aménagé en centre ville, deux véhicules : le D Cab 2 m en cabine avancée et en configuration Benne à Ordures Ménagères pour la collecte des déchets en milieu urbain, allant de 3,5 t à 26t, grâce à la modularité de la cabine, D Cab 2m, D Cab 2 .1m, D Wide, et D Access.

Egalement exposé sur le stand, un D Cab 2.1 m destiné à devenir un véhicule balayeuse. De 12 et 16t, avec la possibilité d’avoir une version biodiesel.

Patrick ESTIER pour TRUCKEDITIONS - 4 décembre 2014

Les derniers articles de Les News de la Semaine

La filière Transport & Logistique demande le soutien de l’état pour continuer à travailler efficacement en toute sécurité

Covid-19 et activité TRM

Les 68 millions de français ont besoin de transporteurs et de logisticiens en activité pour continuer à se nourir pendant la période d’isolement que nous impose le Covid-19.

Tous les acteurs du transport de marchandises et de la logistique sont d’accord pour confirmer leur implication complète dans les démarches pour continuer les approvisionnements alimentaires, matériels et sanitaires des Français.

Quatre sites de production à l’arrêt pour Renault Trucks

Covid-19 et activité industriel VI

Les 4 500 salariés travaillant pour les sites de production de Renault Trucks de Lyon, Bourg-en-Bresse, Blainville-sur-Orne et Limoges sont jusqu’à nouvel ordre contraints de rester à leur domicile afin de contribuer à réduire la vitesse de propagation du virus Covid-19 dans les régions proches des usines concernées.