Accueil > SERVICE & EQUIPEMENTIERS > Michelin de plus en plus connecté

Michelin de plus en plus connecté

15 octobre 2015 - Des puces sur les pneus poids lourd

Après s’être lancé et conforté dans la vente de pneus sur internet en France et ailleurs, Michelin met des puces sur ses pneus poids lourd. Le but : enregistré pression et usure afin de prévenir éclatement, sous ou sur pression. La difficulté : maintenir une puce dans le pneumatique sachant que celui-ci sera réchappé une ou deux fois avant d’être mis au rebus.

JPEG - 90 ko

Ce défi, Michelin le relève en présentant aujourd’hui un pneu PL avec puce électronique et rechapage possible, sans problème. Contrôle de pression, vérification de l’usure de la bande de roulement se font manuellement. Dénommé Michelin Tire Care, le dispositif est disponible aux Etats-Unis depuis quelques mois.

En France, où le dispositif fait son apparition, le service sera facturé entre un et neuf euros par véhicule et par mois. L’intérêt réside dans une utilisation optimum du pneumatique, qui est souvent sous gonflé ou réchappé avant que cela soit vraiment nécessaire. Chez Michelin, on estime à environ 45 000 kilomètres, la distance qui peut encore être parcourue avant rechapage. Michelin s’engage ainsi à rentabiliser au maximum ses pneumatiques en les contrôlant régulièrement, ce qui devrait permettre à tout transporteur des économies d’environ 15% sur le coût des pneumatiques.

D’ici 2020, Michelin compte sur une flotte d’un million de pneumatiques poids lourd qui auront adopté ce nouveau mode de contrôle. A terme Michelin vise les utilitaires et pourquoi pas les automobiles…


Patrick ESTIER pour TRUCKEDITIONS - 15 octobre 2015

Source : Michelin

Les derniers articles de SERVICE & EQUIPEMENTIERS

Lamberet innove pour les conducteurs routiers, les livreurs et les agents de quai

Ergonomie, Sécurité et transition énergétique pour les métiers du froid chez Lamberet

Lamberet donne la priorité aux agents de quai et aux conducteurs cette année, avec des innovations totalement dédiées à la sécurité et à l’ergonomie, tout en gardant en tête la transition énergétique notamment pour le domaine frigorifique très énergivore, là aussi, le carrossier sait capitaliser sur les nouvelles technologies et les nouvelles énergies pour répondre aux besoins de ses clients et prospects.

Et pour preuve, Lamberet a remporté deux Prix cette année à Solutrans 2021 : le Prix de l’Innovation qui récompense la commande vocale « OK Lamberet » en catégorie digitale et Lamberet est également associé au Prix Spécial du Jury, qui est directement lié à l’environnement via son engagement auprès de Bosch pour sa pile à combustible, projet réalisé en partenariat avec Carrier Transicold et STEF.

CHEREAU toujours pour l’innovation au service de l’environnement

Avant-première chez CHEREAU avec de nouveaux produits éco-responsables

« L’innovation au service de l’environnement » est le crédo durable et absolu de l’entreprise normande qui produit plus de 3 400 véhicules de transport de marchandises en température dirigée par année, toute son activité repose sur les métiers, les savoir-faire et la recherche de ses collaborateurs.

Dans ce sens, et afin de pouvoir continuer à être leader dans ses segments tout en gardant captives ses forces vives qui font toute la richesse de l’entreprise, CHEREAU a décidé de se servir des contraintes environnementales comme amplificateur de son évolution dans les territoires, avec ses collaborateurs et avec ses clients.
L’entreprise a donc ainsi initié avec l’aide d’un cabinet spécialisé, une démarche RSE qui devient un des piliers fondateurs de sa course au verdissement de ses produits grâce aux énergies alternatives et à l’hydrogène autour duquel elle a construit toute une stratégie.