Accueil > Sécurité et Environnement > Le concept « Dual Energy » présenté à Bruxelles par IVECO

Le concept « Dual Energy » présenté à Bruxelles par IVECO

Source Info constructeur IVECO



Iveco a présenté son savoir-faire en matière de tractions alternatives, sur plusieurs modèles de sa gamme Daily, à l’occasion de la 91e édition du Salon européen de l’Auto à Bruxelles Expo.

Le thème de la mobilité durable était le fil conducteur du stand grâce à cinq nouveaux Daily, dont une version électrique et une autre alimentée au gaz naturel.

Une attraction supplémentaire majeure : le nouveau concept technologique Iveco « Dual Energy », déjà mis en avant à Hanovre en septembre dernier, sur le châssis d’un véhicule léger diesel hybride.

La mobilité durable déclinée sur les véhicules Iveco a fait l’objet d’une conférence spécifique le 10 janvier, à l’intention de la presse internationale. En partant de l’idée qu’aujourd’hui il n’existe pas de solution alternative unique pouvant être appliquée à toutes les mission de transport, Iveco met l’accent sur ses recherches visant à améliorer constamment l’efficacité des moteurs diesel, tout en développant des véhicules utilisant différents systèmes de traction alternative qui fonctionnent au gaz naturel, à l’électricité ou en mode hybride, pour répondre aux besoins variés du transport.

JPEG - 95.6 ko

Cet engagement à développer des tractions alternatives se concrétise par le fait qu’Iveco est aujourd’hui leader européen en matière de véhicules alimentés au gaz naturel. L’entreprise propose une gamme complète de véhicules GNC (gaz naturel comprimé), du Daily Natural Power de 3,5 t au Stralis GNC de 40 t, en passant par l’Eurocargo de 16 t. Au total, environ 12 000 véhicules Iveco au gaz naturel sont en exploitation dans différentes flottes de sociétés privées et d’administrations publiques, dont 5000 Daily, 2000 véhicules de lourds et moyens tonnages et 5000 autobus.


 
Qu’est ce que le « Dual Energy » ?

Iveco est engagé dans la recherche et le développement de nouvelles solutions technologiques qui permettent de répondre aux demandes toujours plus fortes de mobilité durable.

Le concept Dual Energy d’Iveco est le résultat de cette innovation continue. Il consiste en une technologie extrêmement flexible pour véhicule utilitaire léger, qui est capable de faire appel à la source énergétique la plus adaptée à la mission spécifique du véhicule.

Ce système fait appel à deux types de traction différents.

Le premier est exclusivement électrique et garantit zéro émission ainsi qu’un faible niveau sonore. Ce mode est tout indiqué en zones urbaines ou à trafic limité, pour lesquels la vitesse n’excède pas 50 km/h.

La seconde possibilité est une traction hybride (thermo-électrique), plus particulièrement indiquée pour des déplacements sur plus longue distance et des missions extra-urbaines. Le système hybride est assurément le mode le plus adapté pour obtenir une efficacité énergétique optimale sur les parcours interurbains. En effet, par rapport à un moteur diesel, ce type de traction permet une réduction de la consommation de carburant et des émissions de CO2 pouvant atteindre 25 %.

Grâce à ces deux systèmes de traction alternatifs, le véhicule peut répondre à la contrainte du « dernier kilomètre » pour les livraisons en zones zéro émission, tout en assurant les meilleures performances dans le cadre d’activités extra-urbaines. 

JPEG - 170.5 ko

Les derniers articles de Sécurité et Environnement

Joint venture Volvo et Daimler pour une Europe neutre en carbone

Daimler et Volvo se rapprochent pour accélérer le développement des piles à combustible destinées aux poids lourds

Entre mondialisation et monopole des grandes puissances économiques concernant la fabrication des batteries, Volvo et la division camions de Daimler ont décidé de créer une joint venture pour développer et produire des piles à combustible (hydrogène) pour véhicules lourds.

Les deux entreprises ont déclaré qu’elles seront des partenaires à part égale dans la nouvelle coentreprise. Daimler Truck intégrera toutes ses activités actuelles déjà amorcées et à venir dans les piles à combustible (hydrogène) dans la coentreprise, et le groupe Volvo investira afin d’être partenaire pour moitié dans l’entreprise à hauteur de environ 600 millions d’euros (652 millions de dollars)

Un transport neutre en CO2 d’ici à 2050 est le but ultime de DAIMLER

Les accords de Paris, un challenge seulement européen ?

Alors que les Etats-Unis ont décidé de se retirer des accords de Paris, le groupe Daimler réaffirme son intérêt positif pour cet engagement décisif et démontre par la même que l’innovation continue plus que jamais de faire partie de son histoire, en se fixant pour objectif d’ici 2039 la fabrication de véhicules totalement neutre en CO2, bus et camions confondus, avec dès 2022, une production neutre en CO2 dans les usines d’Europe, l’expression « du puits à la roue » pourra ainsi être enfin concrètement illustrée.