Accueil > VU SUR LE WEB > Le camion réinventé par la génération Y : WeTruck

Le camion réinventé par la génération Y : WeTruck

Cocamionnage, nom masculin : voyage en camion afin d’alléger le trafic routier tout en mutualisant les frais de transport.

Truckeditions a contacté M. Victor CLÉMENT le 23 septembre dernier, afin de lui poser quelques questions sur son travail, sa philosophie et bien évidemment sur son étonnante application WeTruck.

Diplômé de Neoma Business School, Victor CLÉMENT partage les idées des gens de sa génération, la mutualisation des idées, des biens et… des voyages, en effet, à 25 ans après avoir déjà participé à la gestion d’une entreprise, il a fait le choix de voler de ses propres ailes dans l’univers très stimulant des start-up, il est parti d’un concept, à première vue décalé, pour en faire WeTruck, une vraie bonne idée.

En plus de la création d’un nouveau mot de la langue française – cocamionnage-, Victor CLÉMENT innove et offre l’opportunité à un public large de vivre une nouvelle expérience : voyager en camion.

En quoi cela peut-il être intéressant ? Tout d’abord, il faut imaginer un nouveau point de vue sur la route au sens propre comme au sens figuré… Prendre de la hauteur, changer d’horizon et partager un bout de chemin avec des professionnels qui ont fait de la route leur lieu de travail quotidien, rien de mieux pour élargir sa vision et changer d’air, laissons Victor nous expliquer comment il a eu cette idée lumineuse et comment tout cela fonctionne pour les conducteurs routiers, pour les transporteurs et bien évidemment pour les voyageurs candidats à l’aventure.

JPEG - 97.6 ko


TRUCKEDITIONS :
Quel type de voyageurs ciblez-vous avec WeTruck ?

Victor CLÉMENT – WeTruck :
"Au départ, nous imaginions que nos voyageurs seraient plutôt des hommes jeunes, ayant un goût pour l’aventure et la découverte, étudiants ou récemment sortis de l’école.

Les tests et les voyages réalisés depuis le lancement, nous ont montré qu’un public beaucoup plus large était enthousiaste à l’idée de voyager en camion.

Au final, il y a eu beaucoup plus de passagères que nous l’imaginions et la moyenne d’âge des passagers était plus élevée.
Le covoiturage y est vraiment pour quelque chose. En effet, ce type de mobilité étant devenue un phénomène de société, beaucoup de français ont pris l’habitude de voyager avec une personne inconnue, toute cette nouvelle tendance a permis de développer un concept comme WeTruck.

De plus, durant l’étude de faisabilité de WeTruck, beaucoup de transporteurs, de conducteurs et de voyageurs de la génération de mes parents m’ont parlé de l’émission, "les routiers sont sympas" de Max Meynier. Je crois que cette émission reste gravée dans la mémoire de beaucoup de Français. En conséquence, cette génération a une image plus positive des conducteurs routiers, ce qui les incite à voyager avec WeTruck."

TRUCKEDITIONS  :
Vous êtes sur une version Beta, avez-vous déjà des chiffres concernant les sociétés de transport « adhérentes » à votre concept ?

Victor CLÉMENT – WeTruck :

"Nous avons commencé avec 13 partenaires transporteurs et depuis le lancement du 15/09/2015, le nombre de comptes transporteurs a été multiplié par 4 et continue d’évoluer positivement."

TRUCKEDITIONS :
Avec quel type de société de transport WeTruck fonctionne-t-il en majorité ?
Et quelles fonctionnalités pensez-vous apporter à la version suivante de WeTruck en vous basant sur votre expérience actuelle (retour utilisateur, demande des internautes, réseaux à étendre à l’échelle européenne, etc) ?

Victor CLÉMENT – WeTruck :
"À l’heure actuelle, nos transporteurs partenaires « publient » principalement des "lignes" régulières.

Ces flux sont faciles à publier, et demandent très peu de temps au quotidien aux exploitants ou aux transporteurs. Pour l’instant, nous travaillons en grande partie avec des PME régionales ayant des flux réguliers (tractions de messagerie, ligne liées à la grande distribution par exemple).

Notre autre mode de publication, "les trajets", est principalement utilisé par des artisans routiers ou des TPE effectuant du transport à la demande. Ce sont, à l’heure actuelle, les deux principaux types d’entreprise qui publient sur WeTruck.

Bien sûr, tous les acteurs du transport sont les bienvenus sur WeTruck, et nous sommes prêts à nous investir avec eux pour déterminer la manière de développer le cocamionnage au sein de leur entreprise."



TRUCKEDITIONS :
Quels freins avez-vous rencontré pour mettre en place ce nouveau concept ?

Victor CLÉMENT – WeTruck :
WeTruck permet aux transporteurs de recevoir une participation aux frais de route égale environ au budget pneumatiques. WeTruck offre aussi l’opportunité de donner aux entreprises une image innovante.

Participer à WeTruck ne coûte rien.

En conséquence, la principale barrière au développement de WeTruck est liée à des questions du type « est-ce que ce service ne va pas prendre trop de temps au service exploitation ? Est-ce que l’implantation de ce service ne sera pas trop longue »

Les craintes liées aux aspects juridiques et assurances sont également présentes malgré les réponses que nous apportons.

TRUCKEDITIONS :
Quels sont les atouts de WeTruck par rapport à une plateforme de covoiturage classique ?

Victor CLÉMENT – WeTruck :
« Au delà des prix attractifs que nous pouvons proposer, voyager en camion permet de se rendre dans des endroits mal desservis comme les régions rurales, périurbaines, frontalières ou les aéroports.

Le camion permet également de voyager à tout heure du jour et de la nuit. Le camion est un mode de transport confortable : le passager est en hauteur, les sièges pneumatiques sont agréables, on a une large visibilité, les cabines sont silencieuses.

Ce que j’ai découvert en développant WeTruck, c’est que dans le transport, les véhicules font l’objet de politique de maintenance, les conducteurs sont des professionnels de la route régulièrement formés (FIMO, conduite éco-responsable), soumis au respect d’horaires etc.

Toute cette qualité de service liée au transport routier, au final c’est le passager WeTruck qui en bénéficie.

D’autre part dans certains cas, il est possible de voyager avec son vélo, ou des bagages plus encombrants que si on voyageait avec un autre mode de transport.

Mais voyager en camion c’est surtout une réelle aventure ! Une nouvelle expérience du voyage ! »


TRUCKEDITIONS :
Les métiers du transport par route font souvent l’objet d’une image péjorative pour le grand-public, quels sont
vos arguments pour lever et changer cette image ?


Victor CLÉMENT – WeTruck :
« Les témoignages des premiers voyageurs sont éloquents à ce sujet. Tous les voyageurs ont été agréablement surpris par le professionnalisme des conducteurs et par leur accueil.
Faire part de ces retours d’expérience réellement vécus est je crois ce qu’il y a de plus probant. »

Appli à suivre donc avec grande attention, comme un signe des temps nouveaux où travail et partage redeviendraient des territoires de convivialité et d’échange… Longue vie à WeTruck et à cette philosophie positive !

Catherine GODELOUP pour TRUCKEDITIONS – 19 octobre 2015

Remerciement à Victor CLÉMENT pour avoir trouvé le temps de nous répondre :-)

Tous les liens WeTruck :
Le site WeTruck : https://www.wetruck.fr/
Suivre WeTruck sur Facebook : https://www.facebook.com/wetruck

Les derniers articles de VU SUR LE WEB

Très bonne année 2019 à tous les professionnels du TRM

Hâte de partager de nouveaux sujets avec vous ;)
Catherine et Vincent