Accueil > Truckeditions à la une > Le Mean Green, camion hybride, s’apprête à tenter le record du monde de (...)

Le Mean Green, camion hybride, s’apprête à tenter le record du monde de vitesse

Le Mean Green, le camion hybride le plus rapide au monde, tentera de franchir la barre des 260 km/h le 27 avril prochain sur la piste de Wendover dans l’Utah aux Etats-Unis et d’améliorer ainsi son propre record de vitesse.

Le camion hybride de Volvo est actuellement détenteur de trois records du monde de vitesse officiels : le 500 mètres départ arrêté, le kilomètre départ arrêté et le kilomètre départ lancé.*

« La technologie et l’innovation se trouvent au cœur de notre activité, déclare Ron Huibers, président Ventes et Marketing de Volvo Trucks Amérique du Nord. Le Mean Green illustre à la perfection tout l’éventail des capacités de Volvo sur le plan technique et son intérêt sans cesse renouvelé pour les technologies émergentes. Nos ingénieurs ont développé le camion hybride le plus rapide au monde en reprenant le même système hybride que celui qui équipe des centaines d’autobus Volvo à travers le monde, et notamment les bus londoniens à impériale. »

Pour concevoir le Mean Green, qui a été dévoilé hier par Volvo Trucks lors du salon Mid-America Trucking, les experts en technologie hybride de Volvo ont dû adapter le système hybride de Volvo aux contraintes du châssis d’un camion de classe mondiale conçu pour rouler à très grande vitesse. Les ingénieurs ont ensuite doté le Mean Green d’un moteur Volvo D16 largement optimisé et d’une version évoluée de la boîte automatisée I-Shift de Volvo qui interagit avec le moteur électrique de ce camion.

« Il en résulte une accélération extrêmement vive au démarrage et exempte du temps de réponse spécifique aux moteurs diesel, explique Boije Ovebrink, propriétaire et conducteur du Mean Green. Ce camion est comparable à un bouchon de champagne, le bruit en moins. Durant les premières secondes, il émet seulement un léger sifflement jusqu’à ce que son moteur diesel, qui fonctionne avec un gazole à base de résine liquide renouvelable, commence à développer sa puissance hors du commun. »

Au final, le Mean Green développe une puissance impressionnante de 2 100 hp (env. 2 121 ch) pour un couple de près de 5 000 lb-ft (env. 6 779 Nm). - dont 200 hp (env. 202 ch) et 885 lb-ft (env. 1200 Nm) sont directement fournis par le moteur électrique.

L’aérodynamique joue également un rôle déterminant à des niveaux de vitesse aussi élevés. C’est pourquoi les concepteurs de Volvo sont partis d’une cabine VN nord-américaine et l’ont sculptée de manière à lui conférer la forme la plus aérodynamique possible pour ce camion.

Sur le Mean Green, Volvo a modifié les composants de série suivants :
- Moteur hybride Volvo
- Batterie du système hybride Volvo
- Moteur diesel Volvo D16
- Boîte automatisée Volvo I-Shift
- Cabine et châssis Volvo VN
- Essieu arrière avec rapport de pont de 1,85/1

Au cours de sa tournée en Amérique du Nord, le Mean Green participera au Truck World qui se tiendra du 19 au 21 avril à Toronto, et à la Volvo Ocean Race qui aura lieu du 17 au 20 mai à Miami.

*Kilomètre départ arrêté - Le camion part de la positon arrêtée et parcourt les 1 000 mètres de piste dans une direction puis dans l’autre. La vitesse moyenne des deux courses est enregistrée comme étant la performance officielle. Kilomètre départ lancé - Le camion est en mouvement au moment de parcourir les 1 000 mètres de piste dans chaque direction.

Les derniers articles de Truckeditions à la une

Mercedes et ses étoiles

30 mars 2017 - De nouveaux lauréats

Le palmarès 2016 des lauréats « Service 5 Etoiles de Mercedes-Benz a été récemment dévoilé. Parmi les lauréats, SPVI Pau, lauréat du Super Trophée « Service 5 Etoiles » 2016, SPVI Pau et Etoile d’Armor, » 5 Etoiles » de l’année.

Renault Trucks : 1916-2016

23 novembre 2016 - Cent ans sur le site de Lyon

Renault Trucks fête cette année le centième anniversaire de son site lyonnais à Saint Priest et Venissieux. C’est en effet en 1916 que Marius Berliet, à l’étroit dans ses ateliers au centre de Lyon, décide de s’installer à l’époque en grande périphérie, à Venissieux, siège aujourd’hui de l’usine moteur. Mais en 1916, ce sont des camions et des munitions qui sont assemblés à l’est de Lyon, et ce pour contribuer à l’effort de guerre de la Première Guerre Mondiale.