Accueil > Présentation et Essai > Le Grand Défi DAF XF 510 Super Space Cab

Le Grand Défi DAF XF 510 Super Space Cab

DAF XF 510 Super Space Cab : Puissance et Prestige !



Ce véhicule, parmi les plus confortables et les plus puissants du marché, est destiné à des activités nécessitant une vitesse commerciale élevée ou pour répondre à des missions de transport dont le PTRA avoisine les 44 tonnes. Deux raisons qui peuvent se combiner jusqu’à satisfaire un patron-conducteur confronté à des missions multiples et variées et qui veut, en plus, se faire plaisir. Se faire plaisir, c’est ce que nous avons fait avec le Grand Défi Consommation Truckeditions, en testant le DAF XF 510 Super Space Cab.

JPEG - 75.7 ko

Présentation du véhicule testé

VéhiculeDAF XF
Type H4EN3 - Moteur MX 13 Euro 6
Empattement3800 m/m
Puissance375 kW (510 ch.) à 1425- 1750 rpm)
Couple2 500 Nm à 1000-1425 rpm
Boîte de vitesses AS Tronic (12 rapports)
Rapport de pont2.53
CabineSuper Space Cab
Pneumatiques70 Goodyear

Positionnement sur le marché :
Longs courriers
 
Cible choisie par le constructeur :
Longues distances, fort tonnage.

Mission en entreprise :
Assurer une vitesse commerciale élevée en toutes situations.

Le Parcours

JPEG - 151.7 ko

Le parcours du Grand Défi est divisé en deux parties sur quatre étapes.

> Première partie avec intervention du conducteur :

Sur la première partie du parcours, le conducteur laisse la boîte automatisée gérer le passage des rapports. Par contre, il intervient sur les systèmes d’aides à la conduite, pour tenter d’en améliorer les résultats. Ce mode de conduite place le conducteur dans une situation de circulation routière qui ne lui permettrait pas d’utiliser, simultanément, tous ces systèmes d’assistance. Sur cette première moitié du parcours, entre Caen et Rennes, le conducteur d’essai gère l’accélérateur et le ralentisseur. Il régit également l’Eco-Roll (maintien d’embrayage ouvert). Le Cruise Control n’est évidemment pas utilisé. La vitesse de croisière est maintenue à 85 Km/h. La vitesse en descente est limitée à 89 Km/h et la reprise d’accélération, en remontée de côte, se fait à 89 km/h.

Utilisation des équipements d’aide à la conduite sur la première partie.
EquipéActivéDésactivéAutoManuel
Cruise Control◼︎
Ralentisseur◼︎◼︎
Changements de rapports◼︎◼︎
Eco Roll◼︎
PPC avec GPS◼︎◼︎

> Deuxième partie sans intervention du conducteur :

Sur la deuxième moitié du parcours, entre Caen et Rennes, le conducteur d’essai utilise la boîte de vitesses automatique sans aucune intervention de sa part. Le Cruise control est constamment activé. Le ralentisseur et l’Eco-Roll (maintien d’embrayage ouvert) sont gérés par l’assistant électronique à la conduite (avec ou sans GPS). L’aide à la conduite est déconnecté et reconnecté à des repères précis, après les départs et avant les fins d’étapes ainsi que sur le contournement d’Avranches, pour s’affranchir d’éventuelles différences de conditions de circulation. La vitesse de croisière est programmée à 85 km/h avec une tolérance de moins 7Km/h avant la reprise d’accélération et une tolérance de plus 4Km/h avant la retenue du ralentisseur, soit une vitesse acceptée en descente jusqu’à 89 km/h.

Utilisation des équipements d’aide à la conduite sur la deuxième partie.
EquipéActivéDésactivéAutoManuel
Cruise Control◼︎◼︎◼︎
Ralentisseur◼︎◼︎◼︎
Changements de rapports◼︎◼︎◼︎
Eco Roll◼︎◼︎◼︎
PPC avec GPS◼︎◼︎◼︎
JPEG - 34.3 ko

Prise en mains

Confort extérieur :

Esthétique et aérodynamisme : alliance parfaite !
Naturellement, le DAF XF 510 Super Space Cab est reconnaissable dans la lignée des camions du constructeur hollandais, notamment grâce à sa calandre plongeante qui lui donne une forte personnalité avec ses inserts en aluminium.
Alliance esthétique et aérodynamique
La cabine, très bien dessinée, intègre le déflecteur de toit qui allie esthétique et aérodynamisme en s’adaptant à la largeur et à la hauteur des remorques. Les pare-boue, avec clignotants intégrés, soulignent parfaitement les blocs optiques (led en option). 
L’indispensable tour !
Le contrôle de tous les feux d’éclairage et de signalisation peut se faire depuis le sol à l’aide d’une télécommande située dans la clef de contact. Une raison de plus de faire l’indispensable "Tour du Camion" avant chaque départ.
Fin de l’angle mort ?
L’écart important entre les rétroviseurs et les montants de pare-brise, limite l’angle mort. C’est un avantage non négligeable.
Le repos du routier
DAF propose d’équiper les portières d’un verrou de nuit, le "DAF Night Lock" qui, à défaut d’empêcher totalement une intrusion, donnera au conducteur le temps de se préparer à une visite tant fortuite qu’indésirable.

Confort intérieur :

L’une des cabines les plus confortables du marché.
On peut parler d’univers cohérent en ce qui concerne DAF !
Comme sur les autres modèles, l’intérieur du DAF XF 510 Super Space Cab est chaleureux.

La qualité, les couleurs et l’ajustement des matériaux qui la composent positionnent ce modèle dans la catégorie Haut de Gamme. Le tableau de bord est clair et fonctionnel. Les sièges sont très bien dessinés et très confortables. Position de conduite, espace, et aménagements, autant d’avantages offerts pour des heures de conduite sereine et des temps de repos pris en toute quiétude.

Nous remarquons cependant la présence d’un petit tunnel moteur qui ne gêne absolument pas la circulation transversale dans la cabine. Il permet d’augmenter le volume d’air de refroidissement autour du moteur et évite une marche supplémentaire d’accès à la cabine.

Confort de conduite :

Excellente gestion du PCC
Sur le circuit du grand Défi, le DAF XF 510 Super Space Cab a démontré que la gestion des régimes moteurs et les choix de rapports de vitesses par le PCC étaient excellentes, même si dans une montée, nous avons constaté que le rapport engagé aurait pu être maintenu jusqu’au sommet. Il conviendrait d’affiner l’analyse du PPC pour économiser encore quelques précieuses gouttes de carburant.

Libération de l’Eco-Roll !
Pour rester dans le domaine de l’économie de carburant, il nous faut évoquer la présence de l’Eco-Roll qui permet de "rallonger" les portions de routes parcourues avec pour seule consommation, celle du régime de ralenti. Ce système favorise l’économie de carburant, cependant les différents constructeurs imposent des utilisations différentes : pour certains l’ouverture d’embrayage est gérée automatiquement mais le conducteur peut également l’activer quand il le souhaite, alors que certains autres imposent l’utilisation exclusive du système en tout-automatique. C’est le choix de DAF pour le modèle que nous avons essayé sur le Grand Défi. Le constructeur hollandais met en avant qu’une utilisation exagérée de l’Eco-Roll par le conducteur hors autoroute, risque, dans certaines conditions, par exemple à l’approche des ronds-points, de faire trop chuter la vitesse de croisière et d’engendrer ainsi des relances de régime, coûteuses en consommation de carburant. L’argument de DAF concernant les possibles surconsommations se défend, certes, mais nous préfèrerions qu’il soit laissé aux bons conducteurs, la possibilité d’activer l’Eco-Roll quand il en sent la nécéssité, afin d’aller encore à la recherche d’économies de carburant.

Deux ralentisseurs et deux commandes…
Sur le DAF XF 510 Super Space Cab, les systèmes qui permettent de ralentir sont gérés par deux commandes. L’une est située au plancher, à gauche de la pédale de frein, c’est le très efficace ralentisseur sur moteur MX. L’autre commande, fixée à droite du volant (3 plots), active le ralentisseur additionnel ZF qui agit sur la transmission. Le conducteur a la possibilité d’obtenir la totalité de la puissance de retenue du ralentisseur en appuyant sur le bout de la manette située au volant. Cette fonction est-elle vraiment souhaitable, surtout sur sol glissant ?

Modernisation du GPS
Un bémol concernant le GPS de navigation : sa manipulation a besoin d’être simplifiée, clarifiée et tout simplement modernisée.

Lumineuse et délicate attention…
Pour sécuriser les manœuvres en marche arrière, la nuit, lorsque les phares et le tableau de bord sont allumés, l’intensité lumineuse de celui-ci diminue lorsque la marche arrière est engagée, ceci dans le but de ne pas gêner l’observation du conducteur dans ses rétroviseurs. Un détail technique qui démontre l’attention particulière que le constructeur hollandais porte aux utilisateurs de ses véhicules. 

André GODELOUP pour TRUCKEDITIONS

 

Jean-François MARIE : expression directe.

"Sur la partie du parcours sur laquelle j’avais la maîtrise des accélérations, des ralentissements et des freinages, je n’ai pas eu besoin d’une attention soutenue pour obtenir de bons résultats. La vitesse commerciale (79.74 km/h) et la très honorable consommation (31.96 litres %) ont été obtenues sans difficulté. 

À noter que les résultats de consommation sur notre parcours ne peuvent être comparés qu’entre eux. Effectivement ce parcours, rendu redoutable par les longues et fortes côtes (Pont Farcy, franchies deux fois) peut faire apparaître des résultats, sans commune mesure comparable, avec d’autres parcours d’essais beaucoup moins difficiles.
Je regrette de ne pas avoir eu la possibilité d’activer l’Eco-Roll sur la partie "conduite libre" (deuxième partie). Il me semble que j’aurais pu "rallonger" les portions de routes en position embrayage ouvert (Eco-Roll) et diminuer ainsi la consommation de carburant". 
Jean-François MARIE pour TRUCKEDITIONS



DAF XF 510 Super Space Cab , atouts et redéfinitions
Bien vuÀ revoir
Volume cabineGPS de navigation
Confort et finition de la cabineEco-Roll seulement en mode auto
Lignes harmonieuses
Confort de conduite
JPEG - 33.6 ko

Résultats consommation sur la totalité du parcours :

Distances
Distance donnée par compteur véhicule
Kilométrage départ38 645.00 km
Kilométrage arrivée38 991.00 kms
Distance totale

346.00 kms

Distance totale de référence344.12 kms
Écart compteur véhicule et distance référente1.88 kms
Écart %, entre distance référente et compteur véhicule0.54 km/%

Performances sur la totalité du parcours
Durée totale du parcours (chrono)260 minutes
Vitesse moyenne (temps chrono et distance référente)79.41 km/h

Consommation AdBlue
Conso totale AdBlue3.5 litres
Conso AdBlue % (calcul avec distance référente)

1.01 litres/100km

Consommation carburant sur la totalité du parcours

Nombre total de litres consommés (distributeur station-service)110.00 litres
Consommation (plein à plein)31.96 litres/100km
Consommation moyenne du parcours donnée par le véhiculeNC

Résultat donné par le "plein à plein".
Le premier résultat est obtenu par la méthode basique du plein à plein qui permet d’obtenir des mesures comparatives relativement précises, à condition d’appliquer scrupuleusement les mêmes conditions pour chaque véhicule essayé.

 
Résultat donné par l’ordinateur de bord.
Le deuxième résultat est directement donné par le calculateur du véhicule.

Performances et consommations par étapes :

Etape 1
Relief : plat – faux plats - fortes côtes -vallon
Distance de référence113.29 kms
Temps chrono84 minutes
Conso débitmètre véhicule34.90 litres/100km
Vitesse moyenne80.90 km/h

Etape 2
Relief : plat – faux plats -vallon
Distance de référence57.94 kms
Temps chrono43.20 minutes
Conso débitmètre véhicule29.10 litres/100km
Vitesse moyenne80.40 km/h

Etape 3
Relief : plat – faux plats - vallon - fortes côtes
Distance de référence119.04 kms
Temps chrono88 minutes
Conso débitmètre véhicule31.90 litres/100km
Vitesse moyenne81.10 km/h

Etape 4
Relief : plat – faux plats
Distance de référence53.85 kms
Temps chrono45 minutes
Conso débitmètre véhicule28.50 litres/100km
Vitesse moyenne71.80 km/h

Conditions particulières de l’essai DAF XF Super Space Cab 510 :
> Matin : beau sans vent
> Après-midi : beau sans vent

Infos complémentaires sur le Grand Grand Défi :

Description des 4 étapes

ÉtapesReliefsDistancesDébut > Fin
1Plat - faux plats - fortes côtes - vallon113.29 kmsCaen > "Aire du Mt Saint Michel"
Départ station-service à Caen
Arrêt situé à 113.29 kms de Caen vers Rennes sur A 84.
2Plat - vallon57.94 kms"Aire du Mt Saint Michel" > Thorigné-Fouillard
Arrêt situé à la périphérie de Rennes sur A 84.
3Plat - vallon - fortes côtes119.04 kmsThorigné-Fouillard > parking restaurant "Le Guilberville"
Arrêt situé à 53 kms de Caen sur A84
4Plat - faux plats53.85 kmsParking restaurant "Le Guilberville" > Caen
Arrivée station-service à Caen

NB : le parcours a été divisé en quatre étapes pour affiner les comparatifs en utilisant des situations aux reliefs différents. Divisé également en plusieurs étapes, pour permettre d’en neutraliser une, sans annuler complètement l’essai (Accident, déviation…).

Le semi-remorque du Grand Défi Consommation Truckeditions :
Tous les essais TRUCKEDITIONS sont effectués avec la même semi-remorque dont l’utilisation est exclusive au Grand Défi CONSOMMATION.

Le semi-remorque du Grand Défi Consommation Truckeditions
ConstructeurSchmitz Cargobull
FourgonType S 3
Poids à vide7 tonnes 851
Longueur13,9 m
Largeur2,55 m
Poids total chargé29 tonnes 780
Pneumatiques385/55 R 22.5

Réglage des pressions des pneumatiques selon directives constructeurs
NB : les pressions des pneumatiques du tracteur et de la semi-remorque sont vérifiées avant chaque départ d’essai du Grand Défi.

Les équipes du Grand Défi Consommation 
Les experts du Grand Défi Consommation Truckeditions :
Jean-François MARIE, formateur d’entreprise de transports, a été sélectionné par TRUCKEDITIONS pour conduire chaque véhicule lors des essais.
André GODELOUP, journaliste et pilote d’essai pour la presse écrite pendant une dizaine d’années, a en charge de relever et d’analyser les résultats.
Jean-François MARIE et André GODELOUP donnent leurs avis sous forme de discussions sur les innovations techniques, sur les points positifs et les éventuelles optimisations concernant la conduite et le confort du véhicule.

Le Partenaire de ce Grand Défi Consommation TRUCKEDITIONS

JPEG - 14.7 ko

Plus d’infos sur SCHMITZ CARGOBULL ici

JPEG - 352.5 ko

Réalisation et conception Vincent MAHÉ - Création et Ligne Éditoriale Projet, Conception et Direction Artistique Catherine GODELOUP - Production exécutive GODELOUPROD 2016 © - Musique Musique FMA : Sketch breakbones by Jazzhar - Radioheart / Yes she can / To distant lands by Sergey Cheremisinov.

Les derniers articles de Présentation et Essai

Le Grand Défi Consommation : IVECO Stralis NP 460 GNL

Cela faisait longtemps que nous souhaitions, sur le circuit du LGDC, tester un « tracteur gaz ».
Beaucoup controversé notamment par ses détracteurs peu convaincus par une motorisation d’abord historiquement dédiée à des usages urbains (BOM) et des déplacements locaux plutôt qu’à des missions long-courrier, présent en France depuis 2014, le tracteur gaz dans ses versions GNC puis GNL a pourtant toute sa place sur la route.

Alors un point s’impose afin de remettre en perspective le combo motorisation gaz et missions de transport longue-distance. C’est factuel et imparable entre 2014 et 2020, selon l’AFGNV, le parc poids lourds GNV a été multiplié par plus de 16, avec en mai 2020, 4 087 camions GNV qui roulent sur les routes de l’hexagone.

Pour autant et malgré d’importants efforts des régions, des fédérations de professionnels, des fournisseurs de gaz et des constructeurs pour valoriser ces motorisations devenues, semble-t-il, aussi performantes que le Diesel, ce sont encore les chargeurs qui, poussés par la pression éco-législative encouragent clairement cette expansion qui pourrait être plus rapide, les réseaux d’avitaillement se développent doucement mais sûrement pour continuer à diminuer les émissions de gaz à effet de serre avec cette technologie déjà viable.
En ligne de mire, il faut garder en tête le règlement de UE imposé aux constructeurs de poids lourds autour de la problématique de la réduction des niveaux de ces GES (en g CO2e / t.km) pour les véhicules neufs de 15% d’ici 2025 et de 30% à l’horizon 2030.

Tout est question de choix stratégiques et économiques dans cette évolution au long cours, ces motorisations gaz sont opérationnelles et plus vertueuses dans le contexte actuel, contrairement à, par exemple, l’électrique, privilégié pour l’avenir et avec un développement qui semble boosté mais dont l’énergie n’a pas toujours une image si verte dans sa fabrication et dans son stockage pour l’instant, sûrement cela va-t-il changer au fil des évolutions et des innovations technologiques dans ce domaine aussi…

Selon IVECO, impliqué et acteur majeur depuis près de vingt ans dans le développement de la techno gaz, les émissions de CO2 générées par le Stralis NP sont jusqu’à 10% inférieures à son équivalent diesel avec du gaz naturel d’origine fossile, et en privilégiant le biométhane, il peut atteindre jusqu’à moins 95% d’émissions. Quant aux émissions de NOx, elles sont de 60% inférieures aux limites euro VI pour les missions long-courrier.

Mais revenons à notre test LGDC avec Jean-François et Vincent à bord du Stralis NP 460 GNL…

Le Grand Défi Consommation : MAN TGX 18.470 4X2 BLS - EURO 6 D

Dernier opus du constructeur bavarois avant la nouvelle cabine TG, le MAN TGX 18.470, modèle créé en 2001 et relifté en 2008, garde toute sa pertinence de grand routier et c’est bien ce que nous allons vous démontrer avec ce nouveau Grand Défi Consommation.

En effet, avec la sortie juste avant notre grande période de confinement cette année, d’une nouvelle gamme de véhicules présentée comme une solution globale de transport, le constructeur au Lion* mise encore et toujours sur le confort, la puissance de ses chaînes cinématiques et le silence observé dans les cabines des camions, une manière de dire aux chauffeurs qu’ils restent le centre des préoccupations de la marque.

Voyons, avec Jean-François et Vincent, ce que cet incontournable de la route a sous le capot, en dépit de sa « maturité » accentuée par l’arrivée de son benjamin cette année, puisque le TGX version 2018 va être présent sur les routes encore une belle période, intéressons-nous à son comportement et à ses performances pendant ce Grand Défi Consommation de Truckeditions.