Accueil > Présentation et Essai > Le Grand Défi Consommation : MAN TGX 18.510 4x2 BLS Euro 6D

Le Grand Défi Consommation : MAN TGX 18.510 4x2 BLS Euro 6D

Le MAN TGX 18.510 sur le podium du Grand Défi Consommation



C’est en intégrant à son étude les désidératas éclairés de 700 conducteurs routiers que le constructeur allemand MAN a conçu sa nouvelle gamme d’une manière particulièrement constructive, et ça se voit et ça se sent quand on découvre les nouveaux camions MAN.

En privilégiant une approche centrée sur le poste de conduite et donc sur le conducteur, les constructeurs de camions proposent maintenant des véhicules où performance et connectivité font la part belle au confort à bord et à la modernisation du métier.
MAN Truck & Bus ne fait pas exception à la règle et démontre haut la main avec cette nouvelle gamme qu’il faut compter avec les TG dans la course à la performance durable.

Voyons ce que Jean-François et Vincent ont découvert pendant ce Grand Défi Consommation du MAN TGX 510 ch. Notons avant de commencer le test, que le constructeur munichois annonce une réduction de consommation de carburant de 8% par rapport à la précédente génération, le défi est lancé 🙌 🏁 !

PNG - 1.4 Mo

Description intérieur-extérieur de la cabine GX 3 : « la colossale »

Nouvelle cabine MAN : ultra-fonctionnelle et sobre

Tout d’abord, il faut noter que l’ADN de la marque est toujours fortement présent, on reconnaît sans nulle doute un camion MAN pure jus, mais à y regarder de plus près, on note une vraie différence, la cabine a été vraiment modernisée par bien des aspects.
Commençons par les parties extérieures latérales, les portières sont ourlées par des arêtes sur leurs bases pour améliorer les coefficients d’entrée dans l’air.
Les déflecteurs sont dorénavant plus sécures, leur ouverture est conçue pour réduire les risques de pincement. Les portes ont une ouverture super confort avec précisément 89° d’envergure et un emmarchement antidérapant plus proche du sol pour un vrai accès facilité à la cabine quelles que soient la carrure et la taille du conducteur.

On retrouve, une fois la portière ouverte, 4 boutons pour accéder rapidement à des fonctionnalités clés dont on peut avoir besoin quand on est à l’extérieur du véhicule pour être plus agile et plus rapide. Cette belle innovation est appelée par MAN EasyControl, ici encore, on a pensé au confort du conducteur pendant sa journée de travail : on peut indépendamment démarrer le moteur ou l’arrêter sans remonter dans la cabine, ou encore avec cette optimisation notable de l’ergonomie, on peut aussi activer ou désactiver les feux de détresse. Deux boutons peuvent être spécifiquement configurés en option selon les missions du conducteur routier, on peut, entre autres, imaginer activer une prise de force ou déverrouiller la porte tout en restant au pied du camion.

Le poste de commande : accessible et intuitif

Une fois installé au poste de conduite, on peut ajuster le volant exactement comme on le souhaite pour être parfaitement à son aise, MAN a opté pour la clarté : une ergonomie intuitive et une bonne hiérarchisation des fonctionnalités principales liées à la conduite contribuent à rendre l’expérience à bord sereine et agréable.
Par exemple, pour libérer de l’espace de circulation dans la cabine, dorénavant la commande de la boîte de vitesses s’active via le commutateur directement placé sur la colonne de direction avec le volant.

Un cap a été franchi donc, avec un poste de conduite confortable où tout est accessible d’une manière évidente, les zones de commande sont clairement définies, avec toutes les fonctions de pilotage face au conducteur et les fonctions multimédias regroupées sur la droite.
À noter une nouvelle innovation exclusive pour la partie infodivertissement, c’est le SmartSelect qui a retenu toute notre attention pour sa maniabilité, cette commande est très intuitive pour les conducteurs déjà habituer à naviguer sur leur ordinateur. Il n’y a pas d’écran tactile dans cette cabine, c’est un choix audacieux quand on connait la tendance actuelle chez les constructeurs, mais l’approche est efficace, une première sélection est nécessaire via la première molette et ensuite la seconde molette permet d’accéder au contenu des différentes thématiques, la sélection finale se fait en cliquant sur le tradpad qui lui, est tactile, c’est très facile à l’usage.

Un point est également à noter concernant l’habitacle largement revisité par Man, très brièvement, nous en reparlerons dans un reportage Truckeditions, la cabine comporte de nombreux rangements, tant au niveau du pavillon que de l’espace nuit, notamment sous la couchette, le constructeur annonce une optimisation au niveau de la capacité de rangement avec de 1 148 litres au total, des tiroirs sont aussi judicieusement placés en central afin d’y ranger les documents et autres objets usuels et une tablette est disponible côté passager.

Ressenti du chauffeur : " Je suis comme au bureau dans la cabine du TGX 3.
Quand on découvre le TGX 3 pour la première fois, il faut être curieux pour bien prendre la mesure des changements profonds apportés à cette nouvelle gamme de camions Man, tant son esprit de famille est fort et pourrait nous faire croire à une version juste reliftée du TGX 2 ; après avoir testé ce dernier, il y a quelques mois, le TGX 3 s’est montré différent, performant, confortable. Ce nouveau camion va donner une nouvelle dynamique à la marque au lion, notamment avec son ergonomie innovante et optimisée, je pense, entre autres, ici à la fonction EasyControl.
Le tableau de bord, avec son affichage numérisé, est clair et fonctionnel. L’ensemble des commandes sont à portée de main, y compris la commande de la BV automatisée, tout comme les interrupteurs aux pictogrammes explicites, ou la gestion de la ventilation.

Je suis objectivement séduit par le SmartSelect et son repose poignet. À travers ce joystick, le conducteur peut commander toutes les fonctions numériques du véhicule, naviguer dans le menu où se trouve téléphone, GPS, Audio et autres fonctions. MAN se distingue avec cette commande, finies les traces de doigts sur l’écran tactile."


PNG - 1.4 Mo

Au volant du MAN TGX 18.510 4x2 BLS, un vrai respect du conducteur

Quand on se met au volant du MAN TGX 18.510, il est d’entrée de jeu notable que l’on sent des similitudes avec son cousin Scania, groupe Traton oblige, mais comment se comporte notre nouveau TGX 18.510 sur la route ?

Hormis une belle puissance engendrée par la composition de la chaîne cinématique du MAN TGX 510 ch avec son moteur D26, ses 12.4 Litres de cylindrée (puissance 375 kW, couple de 2600 Nm entre 930 et 1350 tr/min), sa boîte TipMatic 14 rapports (ZF) et également un rapport de pont de 2,31 beaucoup plus adapté à notre circuit du Grand défi Consommation, il faut constater que ce nouveau véhicule répond à tous les critères en vigueur sur les nouveaux camions pour incarner la conduite connectée semi-autonome.

En effet, comme ses comparses de nouvelle génération, le Man TGX 18 .510 fait la part belle à l’automatisation, le conducteur, ainsi équipé, fait de plus en plus confiance au logiciel de BV (EfficientCruise®3), et aux - toujours plus nombreux - outils d’aide à la conduite (EfficientRoll, Lane Return Assist***, Lane Change Support***, Active Cruise Control Stop & Go**), d’une part pour évoluer sur les réseaux routiers en toute sécurité et d’autre part pour optimiser sa consommation de carburant.

L’anticipation, nécessaire à une optimisation efficace de la consommation est rendue possible grâce à que nous retrouvons donc en première ligne. Assisté par le GPS, ce régulateur de vitesse intelligent Man étudie l’itinéraire et choisit automatiquement le style de conduite et la vitesse plus adaptés pour allier performance et économie.

La nouveauté est que ce système prend en compte l’itinéraire choisi depuis le système de navigation avec les limitations de vitesse liées au contexte topographique. Là encore, nous pouvons parler d’une approche centrée sur le conducteur et son bien-être au volant, conformément aux études réalisées en amont pour concevoir ce nouveau véhicule et le faire entrer dans la cour des incontournables du marché.

Les 4 modes proposés par le logiciel BV sont conçus pour répondre à plusieurs types de conduite : Efficiency, Performance, Manœuvre ou encore EfficiencyPlus. Ce dernier propose un mode de fonctionnement plus radical, puisque qu’avec EfficiencyPlus, le conducteur laisse le camion prendre complètement la main sur la boîte de vitesse, nous sommes alors sur une conduite complètement automatisée, c’est ici le constructeur et ses préréglages qui influent directement sur la performance du véhicule.

Autre observation importante notée pendant notre test conso, l’EfficientRoll s’est activé plus souvent, les réglages sont encore plus affinés pour toujours plus travailler l’éco-conduite.

Ressenti du chauffeur : « Un certain équilibre idéal dans l’interaction des fonctionnalités moteur.
Les accélérations canalisées par le véhicule et l’optimisation des passages de la BV automatisée de 14 rapports par le nouveau logiciel dans la plage du couple, ont démontré l’efficacité et la sobriété des comportements moteur (29.5L/100). Il est à noter que MAN propose désormais un rapport de pont plus long de 2.31, ce qui permet de rendre cette chaîne cinématique très équilibrée.

Pour optimiser la consommation, l’option « EfficientRoll » est plus facilement exploitable que sur l’ancienne gamme. Le conducteur peut, sans aucun souci, utiliser l’inertie du véhicule, dès que l’environnement le permet pour ainsi faire des économies de carburant facilement.

Le régulateur adaptatif « EfficientCruise » a lui aussi contribué aux performances de consommation. Utilisé sur le retour, son analyse est restée conforme au relief emprunté, sans oublier l’assistance du ralentisseur hydraulique additionnel, qui lui assure un ralentissement sécurisé dans les pentes aux pourcentages plus ou moins importants. »

PNG - 792 ko

Le parcours a été divisé en quatre étapes pour affiner les comparatifs en utilisant des situations aux reliefs différents. Divisé également en plusieurs étapes, pour permettre d’en neutraliser une, sans annuler complètement l’essai (accident, travaux, déviation…).

Les résultats du LDGC Man TGX 18.510

Pendant le LGDC, le maxi code MAN a absorbé les difficultés de l’A84 sans encombre, le logiciel de boîte s’est affûté, ce qui est une vraie valeur ajoutée par rapport à la version précédente, cependant sans doute pourrait-il encore affiner son analyse : pendant le test nous avons noté la non-nécessité de certains rétrogradages.

Au vu des résultats, son action reste très convaincante, on s’est aperçu pendant le parcours qu’il y avait eu une véritable canalisation des injections, de plus, nous sommes vraiment les différents régimes moteur sont restés dans une plage rationnelle puisque certaines ascensions (du côté de Pont-Farcy) ont pu se faire autour de 1000, 1500 tours, ce qui semble plutôt important si nous nous conformons à ce qu’on a pu connaître avec les anciennes générations au niveau de la consommation. MAN a fait des choix au niveau de la configuration et des comportements inhérents de la machine, même s’ils paressent nous étonner de prime abord, les résultats sont la preuve d’une approche pragmatique et maîtrisée.

Sur ce Grand Défi Consommation, toutes les conditions étaient réunies pour obtenir de bons résultats. La performance de consommation totale du TGX 18.510 est, après le Scania R450 (29,1l/100km), la meilleure désormais effectuée sur notre parcours et avec une semi-remorque non carénée, il faut souligner à ce propos, que nous sommes au plus proche d’un contexte rencontré en entreprise lors d’une mission de transport classique : le MAN TGX 18.510 a obtenu une moyenne de 29,52 litres/100km (de plein à plein1) avec une vitesse moyenne de 77,62 km/h et de 29,60 litres/100km (ordinateur de bord2), avec 7,6 l d’AdBlue consommé toujours sur un parcours plutôt vallonné et en condition réelle de circulation.

PNG - 1.2 Mo

CGM pour Truckeditions

Le mot du partenaire :

JPEG - 133.8 ko

Continental, manufacturier de pneumatiques premium et équipementier automobile développe des produits, services et solutions pour une mobilité plus sûre, plus propre et plus intelligente.
Continental, acteur majeur du monde du transport, propose à travers ses différentes gammes de pneumatiques poids lourd, des pneumatiques, neufs et rechapés, adaptés à chaque utilisation - pour le transport de marchandises, de voyageurs et les métiers de la construction.

Partenaire incontournable des sociétés de transport, nous accompagnons les professionnels au travers d’une gamme de pneumatiques, de services et d’offres de solutions digitales. Nous travaillons sur l’optimisation du poste pneumatique et de ses influences sur les coûts d’exploitations.

Réduisiez vos coûts avec Continental

PNG - 221.6 ko

Crédit : réalisation du reportage video Truckeditions : Vincent MAHE - Pilote d’essais Le Grand Défi Consommation : Jean-François MARIE – Digital Manager Catherine MAHE GODELOUP - Musique Motion Array : Luxury Lounge & Chill Background, Joyful Meet - Production exécutive : Videomakersolutions pour Truckeditions 2020.



PNG - 1.8 Mo

* Ajoutons que le Man est équipé en plus du dispositif décrit, d’un ralentisseur additionnel hydraulique.

** ACC (Active Cruise Control) gestion des distances et des inter-distances, existe en mode - ACC Stop & Go - manœuvre ou trafic jusqu’à 15 km/h et mode classique à partir de 15 km/h sur route classique.
*** LRA (Lane Return Assist) : « Aide au retour dans la voie : lorsque le véhicule dévie de sa voie, celui-ci est ramené dans sa position initiale via une correction de la direction. Le véhicule est ramené automatiquement dans sa voie, jusqu’à atteindre sa position normale. Le système ne maintient pas le véhicule dans sa voie de manière continue. » (Description de la fonction par le constructeur).
**** LCS (Lane Change Support) : « Aide au changement de voie : grâce à ses capteurs radars, le système LCS d’aide au changement de voie, actif à partir de 50 km/h, contrôle les zones situées à droite et à gauche de la voie vers laquelle se dirige le véhicule. Quand les capteurs détectent une situation dangereuse lors d’un changement de voie, le conducteur est averti immédiatement via notamment des signaux lumineux oranges afin de pouvoir éviter les collisions potentielles avec les autres usagers de la route. » (Description de la fonction par le constructeur).

1 Résultat donné par le "plein à plein". 
Le premier résultat est obtenu par la méthode basique du plein à plein qui permet d’obtenir des mesures comparatives relativement précises, à condition d’appliquer scrupuleusement les mêmes conditions pour chaque véhicule essayé. Même conducteur, même parcours, même remorque, charge identique, même station de carburant, même positionnement à la pompe (emplacement, niveau et alignement du véhicule) et surtout, les remplissages du réservoir avec élimination d’une éventuelle poche d’air compressible et enfin, si possible, les mêmes conditions météorologiques. 
C’est une méthode un peu contraignante certes, mais applicable par tout un chacun pour des tests précis en entreprise. 
 

2 Résultat donné par l’ordinateur de bord. 
Le deuxième résultat est directement donné par le calculateur du véhicule. C’est la méthode la plus rapide et la plus simple. Cependant, le résultat est directement tributaire de la distance calculée par le véhicule et, ce n’est pas un secret, nous avons constaté des différences entre les véhicules eux-mêmes et la distance de référence GPS.

À découvrir dans le reportage video : le Man SmartSelect


PNG - 977.5 ko


PNG - 238.3 ko

À voir ou à revoir notre reportage sur la nouvelle gamme MAN Trucks & Bus 2020

PNG - 199.3 ko

🎬 Pour en savoir et en voir plus sur la cabine du Man TGX, retrouvez notre reportage Truckeditions en compagnie de Vincent et Kilian

PNG - 1.1 Mo

Les derniers articles de Présentation et Essai

Une commande record de 100 Volvo FM Electric pour DFDS

L’ère du camion électrique est désormais à conjuguer au présent avec Volvo Trucks

Avec le déploiement de nouvelles offres mettant en avant les motorisations électriques, les constructeurs mettent à disposition çà et là des véhicules pour que les transporteurs puissent tester et voir dans quelles mesures ces nouveaux véhicules peuvent s’adapter à leurs missions et à leurs besoins logistiques.
Il semble que la société DFDS ait passé ce cap et adhère complètement à cette nouvelle mobilité électrique, puisqu’elle vient de signer une commande record de 100 Volvo FM Electric.

DFDS est la plus grande entreprise de logistique et de transport d’Europe du Nord. Ce contrat évoqué plus haut est actuellement la plus importante acquisition commerciale de camions électriques Volvo et à n’en pas douter une des plus volumineuse en matière de poids lourds électriques au niveau mondial.

Après une première remise de clés effectuée en août par Roger Alm, Président de Volvo Trucks, à Niklas Andersson, vice-président exécutif et chef de la division logistique DFDS, les camions vont vite arriver sur site pour se déployer sur le réseau DFDS entre la fin de 2022 et le début de 2023.

Un total look sport racing pour le MAN TGX 18.640 de Luxo Bennes

Dans l’entreprise de Antonio Rodrigues, on a une manière toute particulière de fêter les anniversaires, en effet pour les 25 ans de Luxo Bennes, Antonio a fait l’acquisition d’un MAN TGX 18.640 Individual Lion S de 640 chevaux et comme il ne voulait pas s’arrêter là, il a demandé à Pedro Chaves, ancien carrossier peintre en charge du service Achats de l’entreprise, de mettre tout son talent créatif au service de cette série spéciale.

Et voilà ce que cette transformation radicale nous offre : un total look sport racing, qui sera visible sur nos routes lors des transports du camion de course Luxo Sport qui participe au Championnat de France Camions…

Pour notre part, nous avons hâte de pouvoir l’admirer aux 24H du Mans, puisque ce camion super racé fait partie des camions exposés sur le stand MAN Truck & Bus à l’occasion du Concours du Plus Beau Camion MAN de l’année 2021 pendant ce week-end totalement dédié aux camions et à leurs passionnés...En attendant quelle machine !!!! Qu’en pensez-vous ?