Accueil > EVENENEMENT & COURSE CAMIONS > Le DAKAR, André Godeloup nous raconte une anecdocte tirée d’un de ses 17 (...)

Le DAKAR, André Godeloup nous raconte une anecdocte tirée d’un de ses 17 DAKAR

Le zoom TRUCKEDITIONS sur le DAKAR



Cette année encore le Dakar démontre qu’il demeure la plus grande aventure mécanique du monde. Il s’agit de combats permanents du pilote et de sa machine contre des territoires difficiles où il doit faire face à des embûches imprévisibles.


On en a la preuve une fois de plus avec les pluies qui ont contraint l’organisation à neutraliser une étape. En Afrique ce genre de situation était provoqué le plus souvent par des tempêtes de sable qui rendaient toute progression impossible.

En Amérique du Sud, la nature s’est invitée une fois de plus à la fête avec des averses de pluie qui ont rendu les pistes impraticables.

On peut se sortir des pièges tendus par le sable : pelles, plaques, variation de la pression des pneumatiques, remorquage, courage et patience permettent quasiment toujours de s’en sortir.

Dans la boue, creuser augmente les difficultés, les plaques s’enfoncent et disparaissent, diminuer la pression des pneumatiques est moins efficace que sur le sable, on peut se faire tirer encore faut-il que le "remorquant" soit sur le dur, enfin la boue est démoralisante et on perd vite patience.

Avec 17 inscriptions au Dakar j’ai gardé quelques souvenirs de situations semblables.

Je constate avec plaisir que Serge Lacourt, avec qui j’ai fait mon premier Dakar en 1986, est encore et toujours sur le coup dans l’écurie Dessoudes.

Cette année là, notre camion est resté bloqué dans un chott (chott : sorte de lac recouvert d’une couche de sable durci dont l’épaisseur est variable sans que rien ne puisse indiquer sa résistance, le piège absolu !).

Il a fallu 5 camions 6X6 pour sortir notre véhicule de la boue où il était enfoui jusqu’à la caisse.
Pour nous tirer, Les 5 camions étaient répartis sur 2 lignes : 1 ligne de trois et une ligne de deux. De plus, notre 6x6 était en rupture de freins, donc avec les roues bloquées… Il est pourtant sorti, arraché, libéré de l’aspiration, jaillissant de la boue d’un seul coup. C’est pour épargner aux concurrents ce genre de situation difficile et sans intérêt pour la course que l’organisation a décidé de neutraliser la 8ème étape 2013 et on ne peut que l’en féliciter.

André GODELOUP

15.01.2013



Les news de la course DAKAR avec IVECO :

Iveco participe au Dakar 2013, le rallye tout terrain le plus célèbre au monde, avec cinq camions, sur un parcours qui relie le Pérou au Chili en passant par l’Argentine. La boue et les ralentissements de la course inhérents au terrain sont au rendez-vous, comme ils l’ont toujours été...

Iveco et FPT Industrial participent en qualité de sponsors officiels de l’équipe Petronas De Rooy Iveco. Les deux sociétés fournissent l’équipe néerlandaise en véhicules, moteurs et pièces de rechange.

Quatre nouveaux Iveco Trakker 4x4 et un Iveco Powerstar tous équipés de moteur 6 cylindres Cursor 13 sont engagés. Aux commandes ont pris place les pilotes Gerard de Rooy, Miki Biasion, Hans Stacey, René Kuipers et Jo Adua. Le départ de la compétition a été donné le 5 janvier de Lima, capitale du Pérou, l’arrivée à Santiago du Chili étant prévue le 20 janvier.



Plus d’infos sur la course ici : LE SITE DU DAKAR

Les derniers articles de EVENENEMENT & COURSE CAMIONS

Nikola Tre : le camion zéro émission de nouvelle génération sur les starting-blocks

Le Nikola Tre un camion passerel vers le zéro émission

Trevor Milton est un des entrepreneurs les plus doués de sa génération, résolument animé par une idée fixe de vie pour tous sans émissions de gaz à effet de serre (GES), il sait depuis le début de sa carrière se servir de ses passions pour les technologies de la mobilité (rail, route etc), le management et un enthousiasme débordant, faire avancer et fructifier tout ce qu’il touche.

Ses multiples partenariats avec des acteurs économiques de renom, lui permettent de pouvoir se positionner sur plusieurs segments de la mobilité tant dans le domaine sportif, militaire que dans le transport par route aux Etats-Unis et maintenant en Europe.

Challenges de conduite optimisée : enjeux et vocations en 2019

Les challenges de conduite optimisée, une autre manière de lutter contre la pénurie de conducteurs en Europe ?

Valoriser les savoir-faire et les talents à travers des challenges qui mettent en lumière un produit, ses atouts fonctionnels et sa marque est un dispositif marketing éprouvé et puissant.

Créer un moment d’échange unique et inoubliable, valoriser les personnalités et donner l’opportunité à des ambassadeurs objectifs de confirmer les performances du dernier camion sorti, voilà comment débute l’histoire. Hormis ce premier objectif avoué, il est à considérer d’autres enjeux contextuels positivement impactants pour le domaine du transport par route dans sa globalité.
Les temps sont à la revalorisation de l’image de la filière TRM, qui est en grande mutation et qui a besoin de recruter de nouvelles ressources pour réaliser tous ses nouveaux challenges de transformation.