Accueil > Economie et Logistique > Lamberet continue sa conquête du marché chinois.

Lamberet continue sa conquête du marché chinois.

Chine : la chaîne du froid en devenir

Après l’arrivée du nouvel investisseur chinois Avic (Aviation Industry Corporation of China) en 2015 dans le capital de Lamberet, le carrossier français continue son développement notamment en Chine en accompagnant son investisseur dans la construction d’une usine destinée à la production de carrosseries frigorifiques pour VUL à proximité de Shanghai.

Ce positionnement d’expert de la chaîne du froid respectueux de l’environnement, sur le marché chinois, le conforte dans le fait d’exposer pour la seconde fois au SIAL, salon incontournable pour la filière agro-alimentaire chinoise, qui se tient justement à Shanghai du 16 au 19 mai 2018 ; sont présentés à cette occasion, des utilitaires frigorifiques comme le Vito du constructeur allemand Daimler, le fourgon Transit Custom de Ford ou bien encore le châssis-cabine chinois Foton Aumark S3.

JPEG - 112.2 ko

À gauche : véhicule fruit de l’accord commercial d’envergure avec la co-entreprise dans laquelle Renault est associé au constructeur Chinois Brilliance, Renault-Brilliance-Jinbei Automotive Co. Ltd.

À droite : Lamberet est impliqué auprès des industriels Chinois pour apporter son expertise de la chaîne du froid.
Erick MEJEAN, Directeur Général, Lamberet SAS, et Yuning Qin, President, Cold chain Logistics committee of China Federation of Logistics & Purchasing

Erick Méjean :

« Lamberet maîtrise la conception et la fabrication de solutions complètes associant isolation intégrée et groupe frigorifique, à travers notre marque Kerstner. Nous sommes capables d’industrialiser une offre adaptée aux modèles, motorisations et usages les plus demandés en Chine et notamment pour Renault Brillance Jinbei.

Notre premier développement, qui est maintenant terminé, porte sur la version frigorifique du fourgon Jinbei Sealion. Sa commercialisation a déjà commencé et les premiers modèles seront livrés en Chine courant octobre. »

La chaîne du froid reste un concept en devenir, « Le marché du froid » chinois est en pleine mutation, le pays organise sa logistique sous température dirigée et les normes évoluent également.

Il est tout à fait pertinent de se positionner à cette étape du développement de cette filière en Asie, les échelles de croissance des marchés étant très rapides, dans cette dynamique, le carrossier français annonce d’ailleurs un accord commercial entre Lamberet et Renault Brilliance Jinbei automobile co, portant sur 500 unités frigorifiques.

Truckeditions - mai 2018

Les derniers articles de Economie et Logistique

Qui reste en confinement… perd sa place !

Patrick Cholton : « Il ne faut pas céder à la facilité de l’attentisme. »

C’est avec un message combatif et déterminé que Patrick Cholton, président de la FFC, encourage toute la profession à se remettre en ordre de marche.

Qui reste en confinement… perd sa place !
« Les aides proposées par l’État aux entreprises, ne constituent pas une fin en soi et ne sauraient pallier durablement la frilosité d’entreprendre. Nous devons tous prendre conscience que c’est maintenant que se joue non pas la reprise, mais la survie de nombreuses entreprises. Car l’économie reprend ses droits un peu partout en Europe, et l’Italie, l’Allemagne, la Suède…, redémarrent fort et risquent de profondément modifier le paysage business de nos activités. »

Actu Post-COVID 19 : RENAULT TRUCKS pourrait supprimer 463 postes

Le constructeur français envisage une restructuration de son organisation afin de réagir à la baisse de son activité post-COVID 19.

Rationaliser est le maître-mot pour cette filiale du Groupe Volvo, malgré son leadership dans certains segments de la vente de véhicules industriels en France, il semble que l’entreprise soit, quelque peu, fragilisée par l’arrêt momentané de notre économie pendant la période de confinement qui a brutalement stoppé ou parfois ralenti notre activité économique.