Accueil > Sécurité et Environnement > Joint venture Volvo et Daimler pour une Europe neutre en carbone

Joint venture Volvo et Daimler pour une Europe neutre en carbone

Daimler et Volvo se rapprochent pour accélérer le développement des piles à combustible destinées aux poids lourds

Entre mondialisation et monopole des grandes puissances économiques concernant la fabrication des batteries, Volvo et la division camions de Daimler ont décidé de créer une joint venture pour développer et produire des piles à combustible (hydrogène) pour véhicules lourds.

Les deux entreprises ont déclaré qu’elles seront des partenaires à part égale dans la nouvelle coentreprise. Daimler Truck intégrera toutes ses activités actuelles déjà amorcées et à venir dans les piles à combustible (hydrogène) dans la coentreprise, et le groupe Volvo investira afin d’être partenaire pour moitié dans l’entreprise à hauteur de environ 600 millions d’euros (652 millions de dollars)

PNG - 671.2 ko

La coentreprise sera indépendante et autonome, Daimler Trucks et Volvo continueront d’être concurrents en dehors de cette activité spécifique.

Les deux groupes souhaitent conjointement que cette réunion de moyens et de compétences contribue à réduire les coûts de développement des piles à combustible pour ainsi avancer le lancement des piles à combustible plus rapidement pour le domaine du transport lourd.

Rappelons que les piles à combustible utilisent l’hydrogène pour produire de l’électricité.

"Dans le contexte du ralentissement économique actuel, la coopération est devenue encore plus nécessaire" pour atteindre l’objectif d’une Europe neutre en carbone "dans un délai réalisable", ont conjointement déclaré les deux groupes.

Les deux sociétés visent à proposer des véhicules lourds avec des piles à combustible dans la seconde moitié de cette décennie, et l’entreprise explorera également « d’autres cas d’utilisation automobile et non automobile ».

Les sociétés ont déclaré que leur accord préliminaire n’était pas figé. L’accord définitif est prévu pour le troisième trimestre de cette année.

Truckeditions - avril 2020

source Daimler

PNG - 1.2 Mo

Les derniers articles de Sécurité et Environnement

Un transport neutre en CO2 d’ici à 2050 est le but ultime de DAIMLER

Les accords de Paris, un challenge seulement européen ?

Alors que les Etats-Unis ont décidé de se retirer des accords de Paris, le groupe Daimler réaffirme son intérêt positif pour cet engagement décisif et démontre par la même que l’innovation continue plus que jamais de faire partie de son histoire, en se fixant pour objectif d’ici 2039 la fabrication de véhicules totalement neutre en CO2, bus et camions confondus, avec dès 2022, une production neutre en CO2 dans les usines d’Europe, l’expression « du puits à la roue » pourra ainsi être enfin concrètement illustrée.

Connaissez-vous le DVS ?

Assistance à la conduite en sécurité, une nouvelle étape obligatoire vers la ville nouvelle génération ?

Avec le nouveau programme de sécurité routière initié à Londres cet automne, il ne suffit plus d’avoir une motorisation propre pour pouvoir livrer en ville…

Les normes de vision directe instaurées dans ce programme londonien imposent de nouvelles configurations pour la sécurité de tous en ville et ce sont les camions qui seront impactés dans ce nouveau cap vers les villes nouvelle génération. Et si cette mesure s’avère positive, elle sera sensiblement reprise par les responsables municipaux du monde entier.

Le but de ce programme est avant tout d’éviter les accidents liés aux usagers piétons et cyclistes dans les rues des grandes agglomérations.
En effet, il est facile de constater que les angles morts des camions et le fait que même le conducteur le plus attentif et le plus expérimenté ne peut porter son attention sur tous les angles de son véhicule de manière simultanée, nous parlons ici, bien entendu, de véhicules non-équipés de capteurs et de caméras.