Accueil > Les News de la Semaine > IVECO 2020 : Recruter pour mieux reconquérir

IVECO 2020 : Recruter pour mieux reconquérir

IVECO : des solutions de transport connectées et multi-énergies



Avec un chiffre d’affaires de 1,7 milliard d’euros qui représente une hausse consécutive de 7,5% pour l’année 2019, la marque IVECO est plus que jamais en mode conquête ou plutôt « reconquête » comme l’a souligné Thierry Kilidjean, Directeur Général IVECO France, lors d’une entrevue avec Truckeditions à Cannes.

Malgré une baisse de 4% de ses ventes de camions (gamme lourde), l’entité, forte d’une restructuration sur deux années et de la promesse de nouvelles gammes fraichement arrivées sur le marché et de nouveaux services connectés, semble galvanisée par ces grandes évolutions et promise à de grands projets de croissance.

Déjà très bien positionnée sur le segment utilitaire (light) avec l’emblématique Daily et une évolution des ventes en hausse de plus de 13% pour 2019, Il est l’heure d’écrire un nouveau chapitre avec la Gamme IVECO WAY et toutes ses nouvelles solutions digitales connexes.

En revanche, miser seulement sur l’arrivée de nouveaux véhicules ne suffit pas, en l’occurrence IVECO, est face à un challenge de taille avec la transition digitale importante de son réseau de maintenance en lui-même.

Voyons plutôt dans le reportage video Truckeditions ce que le constructeur italien prévoit de mettre en place pour avancer et conquérir des parts de marché.

Entretien avec Thierry Kilidjean, Directeur Général IVECO France, à l’issu de la convention incentive rassemblant le staff commercial et réseau de la marque, à Cannes :

Truckeditions :

Quel Bilan pour 2019 pour IVECO ?

Thierry Kilidjean :

2019 a été une année charnière pour IVECO, puisque deux lancements de véhicules ont été réalisés avec, en premier lieu, le nouveau Daily et ensuite le lancement de la gamme IVECO S-Way. Ces deux nouveaux modèles ont amorcé un revirement de tendance pour notre marque.

Ce n’est un secret pour personne, la première partie d’année a été quelque peu compliquée mais la seconde beaucoup plus dynamique, elle a d’ailleurs contribué à clôturer l’année avec un carnet de commandes supérieur de 15% par rapport à la fin de 2018.
Deux raisons à ce fléchissement des ventes, un arrêt du buy-back pour la gamme Heavy (qui est d’ailleurs de nouveau d’actualité avec de nouvelles conditions plus en adéquation avec les contraintes du marché) et évidemment la fin de vie programmée du Stralis, le S-WAY arrivant…

Aujourd’hui, de façon indéniable, IVECO est en mode reconquête de parts de marché.

En plus d’une gamme déployée complète, nous avons un produit qui plaît, les entrées de commandes sont plutôt positives avec la gamme IVECO S-WAY (entre juillet et décembre, les commandes ont été multipliées par 3).

Le segment VO est également un point fort de notre activité puisque la gamme Light a augmenté de 19,53% entre 2018 et 2019, la gamme Heavy, quant à elle, bénéficie de 7,78% de progression sur la même période analysée.

PNG - 824.2 ko

Truckeditions :

À quand la nouvelle gamme Heavy au complet, sur les routes ?

Thierry Kilidjean :

Nous avons présenté, il y a près de 8 mois, la gamme IVECO WAY.
C’est la gamme routière, avec le S-WAY, qui a ouvert la route ensuite la gamme a été complétée par le X-WAY et aujourd’hui, c’est la gamme approche-chantier qui est d’actualité, la gamme complète est 100% disponible.
Tout peut, dors et déjà, être commandé dans toutes les configurations, livrables entre maintenant et un peu plus tard selon les configurations spécifiques mais tout est effectivement disponible.

La déclinaison chantier, qui remplace le Tracker, s’appelle le T-WAY, sa sortie est programmée dans les mois à venir.

« Nous sommes capables dans chaque segment de proposer du diesel et du gaz. »

Que ce soit en Daily, en Eurocargo, en S-WAY pour la gamme routière et sur l’ensemble de nos gammes, nous retrouvons le gaz partout aujourd’hui.

Concernant les utilitaires, que ce soit en fourgon ou en châssis (roues simples ou roues jumelées) tout est disponible, absolument toutes les configurations en Eurocargo sur tous les tonnages… En gamme lourde, vous connaissez la richesse de la gamme IVECO que ce soit en tracteur ou en porteur : nous avons deux énergies développées en parallèle avec exactement les mêmes configurations.

Truckeditions :

Concernant la connectivité et son développement dans le réseau IVECO, où en êtes-vous ?


Thierry Kilidjean :

Nous avons commencé par la gestion de la consommation et la gestion traditionnelle de flottes ensuite la connectivité a permis de travailler plus particulièrement sur la maintenance prédictive et l’anticipation d’éventuels soucis de planification de la maintenance dans le but de réduire les immobilisations.

Avec le Geo-fencing, nous sommes maintenant arrivés à une troisième étape qui est l’intégration du circuit de maintenance du véhicule dans l’atelier.
Nous n’avons jamais été aussi proches de l’affirmation « On ne vend plus un produit, on vend une solution de transport et un service », tout ceci grâce à la connectivité que nous avons intégrée à notre offre toute entière. En plus de l’agilité qu’apporte le digital à nos solutions, c’est également l’immobilisation des véhicules qui va être diminuée de 10 à 15%.

Truckeditions :

Quels objectifs pour IVECO en 2020 ?

Thierry Kilidjean :

Nos objectifs, concernant la gamme lourde IVECO, sont de gagner environ 9 points (de PdM), ce qui devrait représenter, selon les marchés en termes de prévisionnel 4000 immatriculations.
Nous souhaitons nous repositionner, notre repère est l’année 2018 en termes de résultats, et nous souhaitons dépasser ce résultat en nous appuyant sur nos deux nouvelles gammes déjà opérationnelles.

En outre, un de nos grands défis, cette année, est le recrutement de forces vives commerciales et pour nos ateliers, notre secteur a de grandes difficultés à recruter.

Au niveau des forces de vente, pour bien comprendre la problématique, il suffit de comparer 2007 et 2019, nous observons une hausse de 25% des acquisitions entre ses deux années avec évidemment un marché en forte dynamique et nous faisons le job avec le même effectif commercial…

Nous sommes en pleine dynamique de croissance et stratégiquement, concernant le Daily, nous souhaitons aussi capitaliser sur le marché concurrentiel du Premium, le marché du gaz est aussi un segment prometteur hormis le contexte législatif et la prescription des chargeurs…
Il ne faut pas oublier l’arrivée imminente du Nikola Tre qui sera opérationnel pour IAA 2020,
nous le présenterons à Hanovre, il ouvrira un nouveau chapitre dans notre activité !

CGM pour Truckeditions – 16mars2020

PNG - 1.8 Mo


Intervenant dans ce reportage video Truckeditions.com : Thierry Kilidjean, Directeur Général IVECO France.

Réalisation Vincent Mahé - Digital Manager Catherine Mahé Godeloup - Production exécutive Videomakersolutions - Musique Motion Array Leon Felekyan - Truckeditions 2020 ©

Plus d’infos sur la marque IVECO et ses solutions de transport

Cette interview a été réalisée avant l’actualité sanitaire problématique du Coronavirus au niveau mondial et national, lire via ce lien le positionnement de CNH Industrial* sur ce sujet grave tant au niveau de la santé que de l’économie mondiale.

Les derniers articles de Les News de la Semaine

La filière Transport & Logistique demande le soutien de l’état pour continuer à travailler efficacement en toute sécurité

Covid-19 et activité TRM

Les 68 millions de français ont besoin de transporteurs et de logisticiens en activité pour continuer à se nourir pendant la période d’isolement que nous impose le Covid-19.

Tous les acteurs du transport de marchandises et de la logistique sont d’accord pour confirmer leur implication complète dans les démarches pour continuer les approvisionnements alimentaires, matériels et sanitaires des Français.

Quatre sites de production à l’arrêt pour Renault Trucks

Covid-19 et activité industriel VI

Les 4 500 salariés travaillant pour les sites de production de Renault Trucks de Lyon, Bourg-en-Bresse, Blainville-sur-Orne et Limoges sont jusqu’à nouvel ordre contraints de rester à leur domicile afin de contribuer à réduire la vitesse de propagation du virus Covid-19 dans les régions proches des usines concernées.