Accueil > Sécurité et Environnement > France Hydrogène et la BEI s’associent pour activer le développement des (...)

France Hydrogène et la BEI s’associent pour activer le développement des projets concernant l’hydrogène en France

Hydrogène et transition énergétique en France

L’objectif avoué de cette démarche concrète vise à dynamiser le domaine encore en devenir de l’hydrogène, ses perspectives étant prometteuses pour la transition énergétique que nous vivons.

C’est avec un partenariat constructif que les 2 entités comptent donc soutenir et conseiller les porteurs de projets dans le domaine de l’hydrogène. Cet accord donnera l’opportunité aux promoteurs de ce secteur d’obtenir du conseil et un accompagnement pendant le déroulement des dispositifs de réalisation de chaque projet.

PNG - 105.1 ko

Pour ce faire, France Hydrogène (AFHYPAC), l’association française pour l’hydrogène et les piles à combustible, et la Banque européenne d’investissement (BEI), en tant que banque européenne du climat, sont signataires d’un accord de collaboration qui a pour but « de faciliter l’accès aux solutions de financement et à l’expertise de la BEI pour les promoteurs de projets hydrogène en France. »


En quoi cela va-t-il consister pour France Hydrogène et la BEI ?

L’ambition de ce partenariat est d’accompagner les porteurs de projets durant toute la phase d’étude et de faisabilité de leur projet comme celle de recherche de financement.
Selon les é protagonistes : « Cet accord s’inscrit plus précisément dans le cadre du programme InnovFin Conseil de la BEI qui bénéficie du soutien de la Commission européenne. Les ressources mises à disposition par ce programme devront permettre d’accélérer le financement des projets hydrogène grâce à la mise en place d’un conseil et d’un accompagnement personnalisés parallèlement à une exploration poussée des possibilités de financement. »
« Cet accord avec France Hydrogène marque une étape pour le développement de projets hydrogène en France. Et l’enjeu est important face à l’urgence climatique et la nécessité de développer des solutions innovantes réduisant les gaz à effet de serre », déclare Ambroise Fayolle, vice-président de la BEI. « Grâce à notre expertise en tant que banque européenne du climat, nous espérons que de nombreux porteurs de projet seront soutenus avec un accompagnement personnalisé et un financement facilité. » Et de conclure : « Je me réjouis également du soutien très important de la Commission européenne pour cet accord. Le développement du marché de l’hydrogène en France devrait avoir des retombées positives pour le climat comme pour le développement industriel français et européen. C’est en mutualisant nos forces et compétences que nous arriverons à gagner le défi climatique. »

« Pour atteindre les objectifs de la loi Énergie Climat à 2030, les besoins d’investissements publics et privés ont été évalués à près de 24 milliards d’euros sur la décennie. A l’instar de la Commission européenne et d’autres gouvernements, le gouvernement français a annoncé une stratégie nationale de développement de l’hydrogène décarboné dotée d’un soutien de 7,2 milliards d’euros sur 10 ans. L’accord de partenariat signé le 13 novembre 2020 avec la BEI donne un signal positif supplémentaire en faveur du déploiement et du passage à l’échelle des technologies de l’hydrogène en France et en Europe. 
Il s’agit pour les acteurs de notre filière d’avoir toutes les cartes en main et de bénéficier d’un accompagnement pour déployer des projets, soutenir de nouvelles innovations et industrialiser les solutions dans le but de faire baisser les coûts et d’accéder rapidement à la compétitivité en Europe et sur le marché international. C’est dans cet objectif que France Hydrogène et la BEI entendent collaborer efficacement », déclare Philippe Boucly, Président de France Hydrogène.

Truckeditions

Plus d’infos sur la Banque Européenne d’investissement 
Plus d’infos sur France Hydrogène

PNG - 953.1 ko

Lire le rapport L’HYDROGÈNE EN FRANCE EN 2019

Les derniers articles de Sécurité et Environnement

Volvo Trucks souhaite aider les entreprises à passer à l’électrique

Gamme électrique Volvo Trucks : FH, FM, FMX, FE et FL

Délivrant déjà des camions électriques dès février 2019, Volvo Trucks accélère la mise sous tension de sa nouvelle gamme avec désormais quatre segments couverts par ses nouveaux camions silencieux.

En effet, en plus des Volvo FE et FL assemblés en France à l’usine de Blainville, on peut dorénavant commander les trois nouveaux modèles Volvo FH, FM et FMX en version tout électrique.

Jusqu’alors, nous étions encore dans l’expectative, concernant la compatibilité entre longue-distance et électrification des motorisations dédiées aux poids-lourds, mais douter ne semble plus être le commencement de la sagesse dans ce domaine, où il faut avancer pragmatiquement pour obtenir des résultats concrets, et pour cause, Volvo Trucks se positionnent dans le peloton de tête avec cette gamme totale électrique.

Viapost tend vers le zéro émission avec ENGIE Solutions

Station GNV de Chelles : première station sur site postal en France

C’est avec la problématique très concrète de « concilier les besoins des transporteurs et une mobilité plus durable » que le Groupe La Poste et précisément sa filiale Viapost* ont ouvert et inauguré ce lundi, la première station d’avitaillement au GNV de France sur le site postal de Chelles.

Comme beaucoup de ses collègues chargeurs, Viapost a choisi deux objectifs génériques pour mettre en place sa stratégie durable : le recours privilégié à des camions de transporteurs partenaires roulant au GNV, et le déploiement de stations gaz sur des plateformes logistiques importantes afin d’optimiser la mobilité en mode écoresponsable.