Accueil > Présentation et Essai > Essai camion TRUCKEDITIONS : Anthony FLICHY, conducteur routier et (...)

Essai camion TRUCKEDITIONS : Anthony FLICHY, conducteur routier et formateur, teste le SCANIA StreamLine R580 V8

Un expert donne son avis sans concession sur le SCANIA StreamLine R580 V8



Plusieurs essais TRUCKEDITIONS sont programmés pour 2014. Le premier de l’année a été réalisé avec un SCANIA. Nous conservons évidemment la formule qui consiste à mettre au volant un professionnel pour un meilleur ressenti et une approche terrain loin de la théorie.

M. Yann GUISNEL, Président de la société des Transports GUISNEL à Dol de Bretagne, a accepté que l’un de ses formateurs, M. Anthony FLICHY, soit l’expert ponctuel de TRUCKEDITIONS.

Le modèle essayé est un SCANIA V8 StreamLine R 580 Euro 6 EGR+SCR, BV Opticruise à 12 rapports. Tout naturellement l’essai a été réalisé dans la baie du Mont Saint Michel et près du Cap Fréhel…

Place donc à la pratique, rien de mieux qu’une approche terrain pour bien appréhender tous les points qui déterminent un véhicule de transport performant :-)

JPEG - 41.3 ko

Anthony FLICHY, l’expert TRUCKEDITIONS :

Coup de foudre pour le capital image du SCANIA V8 StreamLine R 580 Euro 6 !

JPEG - 20.4 ko

Le SCANIA m’a tapé dans l’œil !

"Je le trouve très beau, nous déclare spontanément Anthony, la casquette et la nouvelle visière sont très réussies. Les déflecteurs ont été supprimés, seul subsiste une petite lamelle-déflecteur qui donne une impression de meilleure pénétration dans l’air. Ce modèle est très typé SCANIA et conserve son côté séduisant très "tape à l’œil".

L’accès à la cabine est bien pensé avec une grande ouverture de porte, des marches larges et bien décalées. Je suis bien assis dans ce siège très confortable.

Première impression : véhicule très agréable ! On se sent tout de suite à l’aise, la prise en main est quasi immédiate et pourtant il s’agit d’un véhicule que je ne connais pas.

Tableau de bord légendaire pour le StreamLine avec cependant des lacunes fonctionnelles.

JPEG - 23.4 ko

Je découvre un tableau de bord très ergonomique, très accessible depuis le poste de conduite. Il comporte des boutons suffisamment volumineux avec des pictogrammes bien définis. En revanche ce que l’on peut déplorer, c’est que certains boutons se trouvent cachés sous le volant, notamment les Warning. Je pense qu’il eut été plus judicieux de placer ces Warning dans un endroit très facilement accessible, afin de pouvoir réagir plus vite en cas d’urgence, la sécurité est un point à ne pas négliger.

SCANIA StreamLine : la grosse cavalerie automatisée pour une conduite fluide.

JPEG - 27 ko

En plus de son efficacité, le V8 procure un plaisir évident, notamment lors des dépassements dont la durée est forcément réduite. Le levier de commande de la boîte de vitesses automatisée est bien placé et son maniement est simple et logique. Je ne connaissais pas l’Opticruise.

En roulant, on peut passer en mode automatique-économie, automatique-standard, automatique-puissance ou en mode manuel, ce qui génère un vrai confort de conduite.

SCANIA Active Prediction : le troisième œil !

JPEG - 24.2 ko

Le StreamLine SCANIA est équipé de l’Active Prediction qui anticipe en fonction des déclivités routières. Par exemple, en sommet de côte, le système qui a une connaissance précise du relief, coupe l’accélération pour permettre une descente sans consommation. Il remettra les gaz en bas de cote pour reprendre normalement la vitesse de croisière, ceci évidemment toujours dans les limites des vitesses autorisées ou programmées.

Pour le conducteur, c’est un confort de conduite et pour le transporteur c’est aussi un moyen supplémentaire efficace d’économiser du carburant. C’est un excellent moyen de compenser les possibles pertes d’attention du conducteur.

La modularité précise du ralentisseur SCANIA.

JPEG - 21 ko

Le ralentisseur est un peu déconcertant parce qu’il comporte 5 plots. Tout d’abord on s’interroge sur l’intérêt d’avoir 5 plots. Le premier ne semble pas servir à grand-chose si ce n’est à décélérer légèrement.

Mais sur les petites routes, on constate très vite l’utilité de l’amplitude que procure ce grand nombre de plots, un dosage précis est très facile à obtenir. Par contre le 5ème plot est très puissant et un abus d’activation directe pourrait bien engendrer une usure prématurée des pneumatiques.

Le Module Cabine du SCANIA StreamLine vu par Anthony FLICHY


Anthony FLICHY :

Divers et multiples rangements bien conçus mais encombrés par les accessoires.
"Je trouve que dans la cabine les rangements sont très bien conçus mais très rapidement on se rend compte qu’il y a peu de place. Le volume de la cabine est important, mais par exemple, le four à micro-ondes prend la totalité du volume d’un placard, même chose pour la cafetière.

En fait, tous les placards sont occupés et il ne reste pas de place pour une valise ou un sac de voyage. Il faudra donc poser ses bagages sur la couchette. Par contre celle-ci est superbe. Elle est très confortable avec un vrai matelas, de plus, elle est extensible ce qui constitue, à mon avis un réel avantage.

La couchette du haut n’est pas extensible mais ses dimensions restent correctes. Elle est accessible par une échelle repliable et des filets la transforment en grande étagère stable. La position et la manipulation du frigo permettent de saisir une boisson en conduisant sans quitter la route des yeux".

Le Module Visibilité du SCANIA StreamLine vu par Anthony FLICHY

Anthony FLICHY :

Il est à la portée de SCANIA d’avoir une visibilité meilleure et optimisée !
"Le pare-brise est bien conçue. La vue panoramique est complète. Par contre les rétroviseurs sont un peu gênants par leur volume et leur conception. Au passage des ronds-points, la visibilité n’est pas parfaite. Le réglage électrique des rétroviseurs est très bien mais, sur un véhicule haut de gamme comme celui-ci, on aurait pu s’attendre à des rétros grand-angle réglables électriquement. Dans certaine situation, pouvoir modifier la vision à l’aide d’un joystick, peut se révéler extrêmement pratique pour optimiser la sécurité de pilotage".

Le Module Aide à la Conduite du SCANIA StreamLine perçu par Anthony FLICHY

Anthony FLICHY :

Automatique, oui ! Mais en toute sécurité !
"J’apprécie beaucoup le fait que, même si l’on coupe le système d’alerte de sortie anormale de trajectoire, l’affichage reste constant et qu’il se remette en marche après chaque redémarrage. Il s’agit là, de la part de SCANIA, d’une démarche qui démontre bien son attachement à la sécurité.
Un autre système intéressant pour s’accrocher virtuellement au véhicule qui précède : il s’agit d’une décision prise par le conducteur qui choisit la distance qui va le séparer du véhicule "pilote". Ce système ne peut être enclenché que si le Cruise Control (régulateur de vitesse) est activé. Là, encore SCANIA a pris toutes les précautions".

Petit rappel des fonctions évoquées : LDW Alarme de suivi de voie - ACC régulateur de vitesse adaptatif

Le Module Volant du SCANIA StreamLine perçu par Anthony FLICHY

Anthony FLICHY :

Très beau volant mais emplacements des boutons inadaptés ☹
"Je n’aime pas trop la partie bois du volant, je préfère le cuir. Le diamètre est parfait mais l’épaisseur de la jante est insuffisante pour une bonne tenue en mains. Tous les boutons situés sur les côtés du volant sont à la bonne place, par contre les boutons situés à la base du volant auraient été plus faciles d’accès en étant placés au centre du volant. Ce volant semble plus adapté à une limousine de luxe qu’à un camion".

Le SCANIA StreamLine : une expérience unique à 360 ° ?

Pour conclure, je dirai simplement que j’ai trouvé beaucoup d’intérêts à cette expérience, d’abord parce que j’ai découvert un nouveau camion. J’ai essayé également l’Active Prediction qui me semble très efficace, même si il peut encore évoluer en ayant davantage d’informations telles que les entrées de village, notamment. Je regrette la configuration des rétroviseurs qui provoquent trop d’angles morts à mon sens…"

D’abord séduit, Anthony s’est révélé très critique pendant son essai du SCANIA StreamLine...

C’est finalement ce que nous attendions de lui. Il se pourrait bien que les nombreux passionnés SCANIA le trouvent un peu dur avec le célèbre constructeur suédois. Qu’ils soient rassurés notre expert breton est globalement très satisfait par les résultats et impressions ressenties. Qu’il me soit permis de conforter son affirmation quant à l’emprise des SCANIA sur les conducteurs par leur aspect rassurant, très classe, presque…royal, qu’Anthony qualifie gentiment de "tape à l’œil".

Par contre je crois vraiment que le sur-équipement de ce véhicule de démonstration lui ait donné, à tort, l’impression d’un manque de place dans la cabine. Le premier plot du ralentisseur lui a semblé inutile, cependant il est certain que sur des routes glissantes, on appréciera de pouvoir entamer très doucement un ralentissement en évitant une mise en portefeuille directe.

L’Active Prediction affine l’aide à la conduite économique d’une manière magistrale : cela ne lui a pas échappé ! Concernant les rétros, il est possible de faire mieux assurément.

Le tableau de bord semi circulaire a marqué son époque, il reste l’un des meilleurs mais d’autres font aussi bien et quelques fois mieux dans les détails.

On a vraiment hâte de découvrir la nouvelle gamme avec son nouveau tableau de bord. On peut, parait-il, commencer à décompter les mois…. Les nordiques ont raison d’avoir Thor pour les protéger contre les pilleurs d’infos. Le secret, quant à la sortie du nouveau SCANIA est bien gardé, mais par déduction, on peut imaginer fin 2014 début 2015 ;-D
Amis suédois, il faudra nous séduire… une fois de plus !

André GODELOUP pour TRUCKEDITIONS - 06.02.2014

Lien vers le site officiel duSCANIA StreamLine

Portrait de Anthony FLICHY ici

Remerciements au GROUPE GUISNEL, à M. Yann GUISNEL, Mme Marie LABARRE, et bien sûr à M. Anthony FLICHY.

Remerciements à l’équipe SCANIA présente pendant cet essai TRUCKEDITIONS : Mme Vanessa CERCEAU, Responsable Communication ‎SCANIA France et M. Håkan LILJA, démonstrateur SCANIA Suède.

Intervenants dans cet essai TRUCKEDITIONS du SCANIA R580 V8 Euro 6 StreamLine : M. Anthony FLICHY, Formateur Conduite Transports GUISNEL, M. André GODELOUP pour TRUCKEDITIONS.

Réalisation et montage Vincent MAHE
Journaliste André GODELOUP
Production exécutive GODELOUPROD
Musiques The small thing by Paradox – The new music by Alex Beroza – Drop of H20 by Djlang59

Les derniers articles de Présentation et Essai

Le Grand Défi Consommation : MAN TGX 18.470 4X2 BLS - EURO 6 D

Dernier opus du constructeur bavarois avant la nouvelle cabine TG, le MAN TGX 18.470, modèle créé en 2001 et relifté en 2008, garde toute sa pertinence de grand routier et c’est bien ce que nous allons vous démontrer avec ce nouveau Grand Défi Consommation.

En effet, avec la sortie juste avant notre grande période de confinement cette année, d’une nouvelle gamme de véhicules présentée comme une solution globale de transport, le constructeur au Lion* mise encore et toujours sur le confort, la puissance de ses chaînes cinématiques et le silence observé dans les cabines des camions, une manière de dire aux chauffeurs qu’ils restent le centre des préoccupations de la marque.

Voyons, avec Jean-François et Vincent, ce que cet incontournable de la route a sous le capot, en dépit de sa « maturité » accentuée par l’arrivée de son benjamin cette année, puisque le TGX version 2018 va être présent sur les routes encore une belle période, intéressons-nous à son comportement et à ses performances pendant ce Grand Défi Consommation de Truckeditions.

Le Grand Défi Consommation : Actros 5 - 1851 LS 4X2

Testé un camion élu International Truck Of The Year nous est déjà arrivé dans le Grand Défi Consommation, mais il faut avouer que celui que nous testons cette fois, le lauréat 2020, est plus qu’innovant tant dans sa forme, que par les technologies associées qu’il propose pour notamment optimiser la sécurité du conducteur et l’environnement proche du camion, nous parlons ici du dernier né de Mercedes-Benz Trucks : l’Actros 5.

À première vue, l’Actros 5 conserve sa face avant si caractéristique avec l’étoile au centre de la calandre, signature de la marque, cependant, il y a quelque chose en moins quand on découvre ce camion ou bien serait-ce plutôt quelque chose en plus ?

C’est sensiblement ce qui vous interpelle tout d’abord, nous le lisons dans vos commentaires, ce sont les rétroviseurs extérieurs qui sont remplacés par les MirrorCams. Ces deux caméras placées dans deux ailerons au-dessus des fenêtres latérales, nous donnent une meilleure visibilité de l’ensemble de l’attelage, elles suppriment les angles morts, et sont aussi un des atouts de l’Actros 5 pour gagner en aérodynamisme et en consommation de carburant, le constructeur allemand leur attribue d’ailleurs 1,5% de la consommation optimisée totale.

Mais ne vous y trompez pas, Actros 5 ne se résume pas à ces appendices maintenant presque emblématiques, Vincent et Jean-François nous montrent dans le reportage video Truckeditions, ce que nous réserve la conduite de ce camion, entre vie à bord et comportements de la machine, voyez comment l’Actros 5 réagit en conditions réelles de circulation pendant notre test de consommation.