Accueil > Sécurité et Environnement > Convois routiers automatisés : bientôt une réalité ? Le projet SARTRE entre (...)

Convois routiers automatisés : bientôt une réalité ? Le projet SARTRE entre dans sa phase finale

Les acteurs du projet SARTRE, acronyme de Safe Road Trains for the Environment (convois routiers sécurisés et respectueux de l’environnement), viennent de terminer les premiers essais sur route d’un convoi de véhicules automatisés. Ce convoi se composait d’un véhicule meneur, en l’occurrence un camion, suivi de trois voitures parfaitement autonomes, l’ensemble circulant à une vitesse maximum de 90 km/h moyennant une distance de sécurité de 6 mètres entre les véhicules.

Soutenu par sept partenaires européens, le projet SARTRE est unique en son genre car il met l’accent sur le développement de technologies à même d’être mises en œuvre sur les autoroutes existantes : les convois routiers évolueraient ainsi aux côtés des autres usagers de la route.

« Notre participation au projet SARTRE vise à améliorer l’efficacité et la sécurité des transports tout en limitant la consommation de carburant. Ce projet nous permet d’explorer de futures solutions de transport et de tirer profit des recherches approfondies menées par Volvo Trucks et Volvo Technology », explique Carl Johan Almqvist, directeur sécurité produit et trafic chez Volvo Trucks.

Un dialogue entre toutes les parties prenantes

Parfaitement conscients que la mise en œuvre de convois automatisés sur les autoroutes européennes ne se limite pas à une simple question technique, les acteurs du projet SARTRE ont entrepris une vaste étude afin d’identifier quelles seraient les évolutions nécessaires en termes d’infrastructures sociales pour faire de la conduite en convoi une réalité.

A cet effet, les différentes parties prenantes se sont réunies à plusieurs reprises. La première discussion a réuni des experts techniques, des responsables politiques, des législateurs et des chercheurs en sécurité routière. Lors de l’atelier, ceux-ci ont abordé plusieurs questions non techniques concernant ces convois, notamment les réglementations locales, la responsabilité produit et l’acceptation des véhicules automatisés par les conducteurs.

Ils ont ainsi identifié plusieurs impératifs, à savoir la nécessité de convenir d’une terminologie commune pour la conduite en convoi, et notamment des critères permettant de définir le degré d’automatisation d’un véhicule (totalement, partiellement, hautement automatisé), et la nécessité de traiter le problème de la multiplicité et de la diversité des lois nationales ou d’harmoniser les législations.

De nombreux avantages

Les convois routiers favorisent la sécurité du transport car ils sont menés par un conducteur professionnel, au volant d’un camion par exemple, et les temps de réaction des différents véhicules sont beaucoup plus rapides. L’impact environnemental est également réduit car les véhicules se suivent de près, exploitant l’effet de la réduction de la traînée aérodynamique. Les économies d’énergie réalisées devraient être de l’ordre de 20 %.

La capacité routière devrait également en bénéficier grâce à une utilisation plus efficace.

NOTA BENE

A propos du projet SARTRE :

SARTRE est l’acronyme de Safe Road Trains for the Environment (convois routiers sécurisés respectueux de l’environnement). Cofinancé par la Commission européenne dans le cadre du programme Framework 7, le projet SARTRE est conduit par Ricardo UK Ltd en collaboration avec les différentes sociétés suivantes : Idiada et Robotiker-Tecnalia en Espagne, l’Institut für Kraftfahrwesen Aachen (IKA - institut des technologies automobiles d’Aix-la-Chapelle) en Allemagne, ainsi que le SP Technical Research Institute of Sweden (institut suédois de la recherche technique), Volvo Car Corporation et Volvo Technology en Suède.

Le projet SARTRE vise à favoriser un changement progressif dans l’utilisation des moyens de transport à titre personnel par le développement de convois routiers sécurisés et respectueux de l’environnement. Les prototypes actuellement à l’étude contribueront à faciliter l’intégration des convois routiers sur le réseau autoroutier existant, ce qui supposera une parfaite interaction avec les véhicules ne circulant pas en convoi.

Ce projet entend répondre aux trois enjeux majeurs du secteur des transports, que sont la préservation de l’environnement, la sécurité routière et la congestion du trafic tout en favorisant l’acceptation de ce nouveau mode de déplacement par les conducteurs en leur offrant la perspective d’un plus grand confort. Les principaux objectifs du projet SARTRE sont les suivants :

1. Définir un ensemble de stratégies de conduite automatisée acceptables qui permettront à des convois de véhicules de circuler sur les autoroutes publiques sans modifier pour autant les infrastructures routières existantes.
2. Améliorer, développer et intégrer les technologies conçues pour un système de conduite en convoi expérimental de manière à pouvoir évaluer les stratégies définies dans des situations de la vie réelle.
3. Démontrer en quoi l’utilisation de convois routiers pourra contribuer à améliorer la protection de l’environnement, la sécurité routière et la fluidité du trafic.
4. Expliquer comment utiliser un nouveau modèle économique afin de favoriser le développement des systèmes de conduite en convoi tout en offrant des avantages tant aux exploitants des véhicules meneurs qu’aux conducteurs qui utiliseront ce nouveau « mode de transport ».


En cas de succès, le projet SARTRE promet d’offrir des avantages tout à fait conséquents. Les économies de carburant liées à la conduite en convoi à grande vitesse sur autoroute sont estimées autour de 20 % en fonction de l’espacement entre les véhicules et de leur gabarit. Sur le plan de la sécurité, ce système est également avantageux dans la mesure où il permet de réduire le nombre d’accidents dus aux erreurs de conduite et à la fatigue des conducteurs.

Ce système contribuera également à une meilleure utilisation des capacités routières existantes et potentiellement à une réduction significative des temps de trajet. Sur le plan pratique, cette technologie offrira des avantages considérables à ses utilisateurs dans la mesure où elle leur permettra d’accomplir leurs trajets avec davantage de régularité, une meilleure prévisibilité et à moindres coûts, et ainsi de bénéficier d’un temps libre plus important.

Le projet SARTRE a débuté officiellement en septembre 2009 et se déroulera sur une durée de trois ans. http://www.sartre-project.eu/

Les derniers articles de Sécurité et Environnement

Stralis NP 460 lauréat du "Sustainable Truck of the Year 2019"

À vocation durable, l’avenir appartient…

C’est pendant l’event Ecomondo 2018, que le Stralis NP 460 a reçu ce titre dans la catégorie tracteur, IVECO est un habitué de ce prix puisque déjà en 2017 et en 2018 trois de ses véhicules étaient récompensés : en 2017, le Nouveau Daily Electric dans la catégorie Van, et l’Eurocargo GNC dans la catégorie Distribution et en 2018, le Daily Blue Power dans la catégorie Van.

Plus de péage pour les véhicules Gaz : une prise de position de l’Allemagne

Le processus de transition vers une logistique verte en Europe "plébiscité" par IVECO

Nous nous souvenons tous du positionnement radical de IVECO pendant le salon IAA avec son stand zéro diesel, cette première mondiale à Hanovre a devancé une autre démarche tout aussi exemplaire de la part du gouvernement allemand.